Jean-Louis Gasset, masqué, sur le terrain d'entraîneur du Haillan. (N. Luttiau/L'Équipe)
Coronavirus

Jean-Louis Gasset (Bordeaux) sur le coronavirus : « On est des privilégiés »

À l'heure du deuxième confinement, Jean-Louis Gasset, l'entraîneur de Bordeaux, a conscience que le monde du football professionnel a de la chance de pouvoir continuer à exercer sa profession.

Depuis l'annonce du reconfinement par Emmanuel Macron ce mercredi, certaines professions se retrouvent en grande difficulté, quand certains salariés doivent travailler de nouveau depuis chez eux et ne peuvent sortir qu'une heure à proximité de leur domicile. Ce n'est pas le cas des footballeurs et Jean-Louis Gasset a souligné, ce vendredi en conférence de presse, cette chance.

lire aussi

« C'est un soulagement de voir que ça (le foot) continue, explique l'entraîneur de Bordeaux. Nous, on peut faire notre métier. On a fait le premier confinement chez nous, on sait que la journée est longue quand a qu'une petite heure pour faire du footing ou du vélo. Mais les 23 heures qui restent, c'est long. On a de la chance, on est des privilégiés. On fait notre boulot, il fait beau, demain (samedi) on part à Monaco. Les joueurs s'estiment chanceux, bien sûr, et ils ont raison. Notre vie ne va pas changer. On va se réveiller le matin pour venir à l'entraînement, on va manger ensemble au château car il faut qu'on ait une hygiène de vie, et après ils rentreront chez eux. »

lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 30 oct. à 14:24

Quelle crédibilité accorder aux résultats de toutes les compétitions, domestiques et européennes, dans de telles conditions . Comment être sûr de l’implication de chaque joueur chaque entraineur dans de telles circonstances ? Ce sont des mascarades de compétitions sans aucune équité. Et la même question lancinante revient sans cesse depuis mars ; au prétexte que notre caviste habituel ne peut plus nous servir des vins de qualité, doit on accepter n’importe quelle piquette ?

ADS :