bellegarde (jean ricner) (L.Argueyrolles/L'Equipe)
Ligue Europa - Strasbourg

Jean-Ricner Bellegarde (Strasbourg) : «Cette année, on a des ambitions»

La nouvelle recrue strasbourgeoise est l'une des pépites à suivre cette saison. Pour FF.fr, Jean-Ricner Bellegarde, jeune milieu de 21 ans, s'est confié sur ses objectifs, son passage à Lens mais aussi sur la Ligue Europa qu'il découvre cette saison. Entretien.

«Après six ans au RC Lens, vous avez décidé de partir cet été pour Strasbourg. C'était le bon moment ?
Oui, clairement. Quand j'ai appris que le club était intéressé, j'ai directement dit oui parce que le projet m'a plu. Strasbourg est un bon club, familial, avec des valeurs. Cette année, on a des ambitions.

Vous avez passé un cap avec votre club formateur. Vous avez notamment été capitaine très jeune, à seulement 19 ans...
Oui, je pense que le coach a voulu me donner plus de confiance et de responsabilités. Grace à ça, j'ai sans doute eu plus d'assurance et ça m'a aidé à me développer. Le groupe aimait bien aussi le fait que je sois capitaine, ça m'a fait plaisir. Je me suis aussi ouvert dans mon jeu. J'étais plus à l'aise sur le terrain, j'ai pris plus de risque. Au début, j'avais forcément un peu peur mais au final tu te dis que c'est ça le football. Tu dois assumer et finalement ce choix a fait ce que je suis aujourd'hui, j'en suis même fier.

Strasbourg, c'est aussi un club où vous pourrez avoir du temps de jeu...
C'est aussi ce qui m'a motivé. On a déjà la Coupe d'Europe, et avec le Championnat et les Coupes nationales, j'aurai l'occasion de jouer. Le coach a besoin d'un effectif large pour pouvoir jouer sur plusieurs tableaux, j'aurai donc plus de chance d'avoir du temps de jeu. C'était quelque chose d'important pour moi. Je veux pouvoir enchaîner les matches, découvrir la Ligue 1 et le coach m'en a parlé. Il m'a dit qu'il voulait me faire progresser et ça passera par le jeu.

Vous êtes capable d'évoluer à plusieurs postes au milieu. Votre polyvalence doit plaire à Thierry Laurey...
Il apprécie beaucoup ma polyvalence. Il sait que je peux m'adapter à plusieurs postes et qu'il pourra compter sur moi, que ce soit dans un rôle offensif ou défensif. Avec toutes les compétitions, il aura besoin d'un effectif complet. Maintenant, je me sens plus à l'aise plus haut sur le terrain. J'ai énormément travaillé devant le but, sur les déplacements ou sur la façon de me mettre en position de frappe.
Kenny Lala? «J'ai échangé avec lui avant de faire mon choix, il m'a parlé du club, du projet. Il a facilité mon choix».
Vous retrouvez aussi votre "grand frère", Kenny Lala, que avez cotoyé à Lens. C'était important pour vous ?
Evidemment, ça a compté dans mon choix. Il était important à Lens et le retrouver ici à Strasbourg, c'est très bien ,surtout pour faciliter mon intégration. J'ai échangé avec lui avant de faire mon choix, il m'a parlé du club, du projet. Il a facilité mon choix.

Ce jeudi, vous affrontez le Lokomotiv Plovdiv en match retour du 3eme tour préliminaire de la Ligue Europa. Vous avez eu énormément de mal en Bulgarie. Qu'est ce qui n'allait pas ?
On a manqué de réalisme. On n'a pas été efficace offensivement. On avait l'occasion de marquer plus de buts, on a eu les actions pour mais on n'a pas su les concrétiser. Je pense qu'on a été décevant dans ce secteur. Lorsque l'on prépare nos matches, on se concentre plus sur notre football que sur l'adversaire. Ce jeudi, il faudra être tranchant devant le but, et surtout être très vigilant défensivement parce qu'on sait qu'ils doivent marquer chez nous pour espérer se qualifier.
Avec ces tours préliminaires, vous n'avez pas peur de perdre des plumes en Championnat ?
On s'est préparé à cela et on prend les matches de la même façon, après on verra par la suite. Le coach essaye de gérer au maximum l'effectif. Il fait tourner. Face à Metz, on était bien rentré dans la rencontre. Vers la 60e, on était moins bien physiquement et on a fini par encaisser le but. C'est normal qu'on ressente un peu de fatigue mais on doit apprendre à mieux gérer ça, et on travaille dessus avec les préparateurs physiques.

D'un point de vue personnel, quels sont vos objectifs cette saison ?
Pour l'instant, j'espère jouer un maximum de matches pour continuer ma progression et pourquoi pas gagner une place de titulaire. Dans le football, tout va vite, donc pourquoi pas. Après, à long terme, j'espère pouvoir retrouver aussi l'équipe de France. C'est dans un coin de ma tête. J'ai déjà été convoqué avec les U20 (ndlr : face à l'Italie et au Maroc). J'espère pouvoir prétendre à l'avenir à une place avec les Espoirs.

Quel est votre modèle en tant que milieu de terrain ?
Je regarde beaucoup ce que font Paul Pogba et Ngolo Kanté. Ce sont des joueurs très polyvalents. Ils mettent toujours une bonne agressivité et savent bien attaquer et défendre. Mais quand j'étais petit, mon idole c'était Ronaldinho».
Hanif Ben Berkane
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gaucho 15 août à 15:54

Il va falloir les ramener à a la baisse les ambitions, surtout apres une saiskn euphoriqué et en plus s'ils sont qualifiex en C2. On en reparle en Novembre ?

suppafly 15 août à 13:17

Fantomatique contre metz , le talent ne suffit pas sans intelligence et de hargne . On attend mieux

ADS :