payet (dimitri) thauvin (florian) (F.Porcu/L'Equipe)
Amical

Jeunes promesses, cadres en rodage, avant-centre esseulé : ce qu'il faut retenir du match amical perdu par l'OM contre Accrington

Pour son deuxième match amical, l'OM, visiblement éreinté par sa préparation physique, s'est incliné contre Accrington (1-2), club de troisième division anglaise. Des jeunes explosifs mais trop effacés, une pauvreté offensive, des cadres en rodage : ce qu'il faut retenir du match.

Lihadji et Nkounkou, les promesses

À l'heure où l'OM surveille son portefeuille et mise sur les jeunes, la promesse Isaac Lihadji fait souffler un vent de fraîcheur dans les rangs phocéens. Du haut de ses 17 printemps, l'ailier droit a eu 45 minutes pour montrer des bribes de promesses techniques. À l'instar de cette petite roulette inspirée pour se retourner dans la surface et déclencher une frappe, finalement repoussée par le portier adverse (6e). Il a été imité par Niels Nkounkou, autre talent de 18 ans, en deuxième période et à gauche cette fois - qui a directement fait des différences sur ses crochets tranchants (49e). Vifs et imprévisibles, les jeunes pépites ont tenté de combiner et d'apporter du danger, avant de s'effacer quelque peu. Même s'ils semblent encore un peu frêles physiquement pour s'imposer dès maintenant au plus haut niveau national (surtout Lihadji), Marseille ne devrait pas trop attendre pour leur faire signer leur premier contrat pro (ils sont sous contrats aspirants qui courent jusqu'en 2020). Au risque de - déjà - décrédibiliser sa nouvelle politique.

Les cadres en rodage, Thauvin déjà décisif

Titulaires, Luiz Gustavo et Dimitri Payet ont essayé de retrouver leurs repères, sans être transcendants. Le premier, fidèle à lui-même, intervenait avec autorité dès les premières minutes (8e) puis se projetait et s'essayait de loin (17e, 30e). Le deuxième, plutôt affuté athlétiquement, tentait de combiner dans le coeur du jeu (26e), d'envoyer le ballon dans le petit filet d'une frappe à ras terre (39e) mais manquait d'explosivité et de spontanéité dans ses choix. Rien d'anormal à ce stade de la préparation. Après la pause, alors que l'OM était mené 2-0 par Accrington suite à une tête victorieuse dans le dos de Sarr (1-0, 28e) et un pénalty après une faute de Khaoui (2-0, 37e), Thauvin - entré en jeu - a quelque peu réveillé son équipe. Souvent dans l'axe dans un rôle de meneur, le champion du monde a orchestré l'animation offensive marseillaise. Mais manquait également de précision, tant sur les transmissions (62e) que sur les dribbles (64e, 71e). C'est toutefois lui qui, plus actif et plus entreprenant, reprenait un centre en retrait de Sakai pour réduire la marque (2-1, 78e). Et aurait même pu égaliser sur une frappe enroulée bien repoussée par le gardien anglais (85e). Ses bonnes intentions n'ont néanmoins pas empêché la défaite d'une équipe qui a trop manqué de fluidité dans le jeu et de réalisme tant défensif qu'offensif.

Germain, puis Aké, trop esseulés

C'est un problème qui a longtemps plombé les velléités offensives marseillaises. Valère Germain puis Marley Aké, positionnés en pointe dans un 4-2-3-1 qui demandent à être perfectionné, ont évolué trop loins et trop éloignés de leur coéquipiers pour espérer créer du danger. L'ancien Niçois s'est pourtant démené, usant de son jeu de remise (19e, 21e) et grattant même quelques ballons dans style singulier (42e). L'attaquant formé à Monaco s'est néanmoins procuré qu'une mince occasion et a vu sa tentative contrée par un défenseur (18e). Peu en vue, Aké n'a lui pas réussi à peser sur la rencontre. Signe qu'après l'officialisation de la non prolongation de Balotelli, le club a besoin de renfort dans ce secteur.
Le onze de départ de l'OM : Pelé - Sarr, Kamara, Sertic, Amavi - Sanson, Luiz Gustavo - Khaoui, Payet, Lihadji - Germain.

Le onze de la seconde période : Pelé - Sakai, Perrin, Caleta-Car, Rocchia - Khetir, Strootman, Chabrolle (remplacé par Ali Mohamed à la 49e) - Thauvin, Aké, Nkounkou.
Augustin Audouin
Réagissez à cet article
500 caractères max
ghys59 13 juil. à 19:53

Vous faites des analyses sur les matches amicaux de l'Om? Vous êtes décidément incurables et pathétiques. Vous n'avez toujours pas compris que tout le monde se fiche de ce club de perdants?

letidup 12 juil. à 22:12

l om s'est incliné contre Accrington (1-2), club de troisième division anglaise...le niveau de l om quoi!!!

jclamens 12 juil. à 2:26

je ne suis pas un expert en français mais ce texte me semble" bourré" de fautes de syntaxe et d'orthographe, ceci étant dit, l'analyse est bonne. Cependant, un Payet tirant la langue à la 35ème minute, un Pelé encore décisif sur l'une de ses sorties et un Luiz Gustavo tres approximatif, nous esperons, nous, supporters marseillais, que cette équipe tiendra la route, Ocampos pour 15 millions à Séville, je crois que c'etait le seul à garder...enfin, pour ce que j'y connais au foot....

jclamens 12 juil. à 2:06

JE ne suis pas un expert en français mais ce texte me semble bourré de fautes de syntaxe et d'orthographe, ceci étant dit, l'analyse est bonne.

voir toutes les réactions
ADS :