battiston (patrick) platini (michel) (L'Equipe)

Journée internationale de la justice : Les dix injustices que France Football aimerait régler

Ce vendredi, c'est la journée internationale de la justice. Alors, à France Foot, on s'est dit qu'on aimerait solder les comptes et profiter de cette date pour régler quelques injustices.

Sortir le rouge sur Schumacher

Le nom de Harald Schumacher suffit à réveiller les pires cauchemars. Toute une génération de supporters des Bleus n'oubliera jamais le portier de la Mannschaft. Son attitude de fanfaron, ses yeux éclatés de haine et son agression ultra-violente sur Battiston... Remontons dans le temps et changeons la donne. À coup sûr, le sort du match aurait changé. Et qui sait, les fringants Bleus de 82 auraient peut-être ramené la première Coupe du monde pour la France.

Forcer les Allemands et les Autrichiens à se bouger en 1982

Le match de la honte. Lors de la troisième rencontre de poule à la Coupe du monde 1982, qualifiés tous deux avec un 1-0 pour la RFA, Autrichiens et Allemands s'arrangent et réalisent une honteuse passe à dix. L'Algérie paiera ce petit arrangement... Éliminés, alors qu'ils avaient battu la RFA, Belloumi et ses coéquipiers n'ont que leurs yeux pour pleurer devant la mascarade. 22 ans plus tard, l'ancien Marseillais Förster promettait au Parisien : « Si je croise Madjer, je lui présenterai mes excuses ». Trop tard.

Sanctionner la main de Vata

«OH ! Il le met de la main ! Il le met de la main !» Jean-Michel Larqué a beau hurler derrière son micro, personne ne l'entendra. Et surtout pas Marcel Van Langenhove, l'arbitre du soir. Dans la fournaise de la Luz, Vata a marqué de la main et Benfica solde sa défaite 2-3 à l'aller au Vélodrome. L'OM est injustement éliminé alors que se préfigurait une place en finale de Coupe d'Europe des Clubs Champions 1990... La main du Diable vient de naître.

Rendre justice aux Irlandais

Parce que nous ne sommes pas des chauvins franchouillards à France Foot, on rendra aussi justice à l'Irlande pour la main de Thierry Henry qui amène le but de William Gallas. Et qui élimine l'Eire de Trappattoni de la Coupe du monde 2010. De toutes manières, pour tout ce que les Bleus ont fait en Afrique du Sud derrière, il valait peut-être mieux céder sa place.

La main de Thierry Henry, celle qui a fait couler tant d'encre. (S.Mantey/L'Equipe)

Mettre un taquet à M. Aytekin

OK, le PSG s'est liquéfié. OK, Paris ne doit jamais se saborder et perdre un avantage à l'aller de 4-0 au Parc... Mais quand même, reparlons de l'arbitrage du 6-1 et de la fameuse remontada. Le penalty inexistant sur Suarez, la main de Mascherano dans la surface dès la 11e minute, Mascherano qui fait un croc-en jambe à Di Maria... Bref l'arbitre allemand s'est planté de A à Z. Et on lui aurait bien remonté les bretelles.

Installer la goal line technology avant Allemagne-Angleterre

Lequel nous direz-vous ? Les deux mon capitaine ! La finale de la Coupe du monde 1966 bien sûr pour savoir enfin de manière certaine si le ballon de Hurst a bel et bien franchi la ligne. Et puis rendez-vous 34 ans plus tard pour le huitième entre les Three Lions et la Mannschaft. Les Anglais sont menés 2-1 et Lampard allume une mèche qui fracasse la barre de Neuer. Le ballon est rentré. Tout le monde l'a vu. Sauf l'homme en noir, M. Larrionda...

Permettre à Chelsea d'avaler la pilule Ovrebo

«It's a fucking disgrace !» On ne vous traduira pas. Cette explosion colérique, vous la connaissez. Didier Drogba n'en pouvait plus. Il a complètement disjoncté en alpaguant M. Ovrebo auteur d'une multitude d'erreurs en faveur du Barça qui décrochera la timbale en fin de match sur un éclair de génie d'Iniesta. Un vrai cauchemar pour les Blues.

Donner le penalty à Nilmar à Eindhoven

«Y avait penalty...» Les supporters lyonnais ne pardonneront jamais cette erreur d'arbitrage-là. La course est effrénée, Nilmar fonce tout droit vers le but et... se fait faucher. L'arbitre n'y voit que du feu et laisse le PSV jouer son six mètres tranquillement. L'OL des Juninho, Essien, Diarra, Malouda et cie s'inclinera aux tirs au but laissant les Hollandais se faire éliminer en demi par le Milan AC. Qui sait jusqu'où serait allé ce Lyon si fort lors de cette campagne 2005 ? Si et seulement si, l'arbitre avait sifflé péno sur Nilmar.

Rendre sa place en Ligue 2 à Luzenac

Le plus gros scandale de ces dernières années. Rien, absolument rien n'a été offert au petit club ariégeois. Méritant, Le LAP accédait à une place en Ligue 2, au professionnalisme, au développement d'un sport tant chéri dans le 12, le pays de Fabien Barthez. Toulouse, Foix... Les solutions sont proposées mais la LFP restera inflexible et refusera de donner son dû à Luzenac qui ne verra jamais la Ligue 2. Le LAP évolue désormais en R1 et l'injustice sera toujours là.

Proposer un stage à l'arbitre de Guinée Équatoriale - Tunisie

Parce qu'il ne faut quand même pas exagérer... L'erreur est humaine mais là, c'est gros, très gros. Organisatrice de la CAN en urgence avec le Gabon en 2015, la Guinée-Équatoriale ne part pas parmi les favoris. Elle atteindra pourtant la demi-finale après avoir éliminé la Tunisie de manière scandaleuse. Les Aigles de Carthage maîtrisent bien la rencontre jusqu'à un penalty honteux donné à la 90e minute. 1-1. Les Tunisiens fulminent encore plus sur un coup franc plus que léger lui aussi qui permettra à Balboa d'offrir la victoire aux siens. Un pur scandale.