20.03.2019, Volkswagen Arena, Wolfsburg, GER, Testspiel, Deutschland vs Serbien, im Bild Juergen Klinsmann (TV Experte RTL / ehemaliger Bundestrainer) // during the international football friendly match between Germany vs Serbia at the Volkswagen Arena in Wolfsburg, Germany on 2019/03/20. EXPA Pictures © 2019, PhotoCredit: EXPA/ Eibner-Pressefoto/ Tom Weller  *****ATTENTION - OUT of GER***** (L'Equipe)
On a appris

Jürgen Klinsmann pour réveiller Berlin

Jürgen Klinsmann ne serait pas loin d'un retour au premier plan. Et le Hertha Berlin, où évolue son fils Jonathan, serait prêt à de gros efforts financiers pour faire venir l'ancien sélectionneur de l'Allemagne et des USA.

Depuis son éviction de son poste de sélectionneur des États-Unis en novembre 2016, Jürgen Klinsmann coule des jours paisibles à Huntington Beach, au sud de Los Angeles, tout juste occupé à apprendre l'espagnol - ça peut servir - et, depuis deux mois, à jouer le consultant pour la chaîne allemande RTL sur les matches de la Nationalmannschaft dans les éliminatoires de l´Euro 2020. Mais le vrai retour de «Klinsi» est prévu pour cet été. «Je ne sais pas encore sous quelle forme, soit comme technicien, soit en tant que manager général», a-t-il confirmé. Approché il y a un an pour reprendre les rênes de la sélection australienne en vue de la Coupe du monde en Russie, Klinsmann intéresse de nombreux clubs. À la recherche d'un entraîneur et d´un directeur sportif, le VfB Stuttgart, où il a évolué entre 1984 et 1989, rêve de le faire revenir au bercail, à condition de sauver sa place en Bundesliga. Bénéficiant d´une cote de popularité élevée en Angleterre après sa magnifique saison 1994-1995 sous les couleurs de Tottenham, il fait aussi partie des priorités de Newcastle et d'Everton. Mais le Hertha Berlin pourrait bien mettre tout le monde d'accord. Le club de la capitale, où évolue son fils, Jonathan Klinsmann, comme troisième gardien, a décidé de se séparer de son entraîneur Pal Dardai à la fin de la saison. Les dirigeants souhaitent enrôler un grand nom pour relancer un club en manque d'ambition. L'ancien attaquant de l'AS Monaco exigerait les pleins pouvoirs et reste toujours aussi gourmand en termes de salaire et de staff technique, mais les Berlinois seraient prêts à consentir de vrais efforts. Dix ans après son cuisant échec au Bayern Munich, le grand retour de «Klinsi» est en marche.

Alexis Menuge

Le sommaire de FF
PSG, la théorie du K.O
Réagissez à cet article
500 caractères max
oskare68 22 avr. à 20:43

Il va négocier un bel avenir pour son rejeton.Si Klinsi venait a Berlin sont fils sera titulaire dans les cages,j'en prends le pari.Comme notre Zizou national qui fait jouer ses relations pour placer ces fils.L'un titulaire au Real,un autre en équipe de france et les autres ça ne tardera pas.Tout ce petit monde se partage le gâteau

ADS :