Après la Ligue des champions, Jürgen Klopp parviendra-t-il à rapporter le trophée de la Coupe du monde des clubs à Liverpool ? (Paul Chesterton/Focus Images/EXPA/Presse Sports)
Angleterre - Liverpool

Jürgen Klopp (Liverpool) : « Je n'ai pas besoin d'être le premier partout »

L'entraîneur de Liverpool Jürgen Klopp, qui tentera d'accrocher à son palmarès la Coupe du monde des clubs en décembre prochain au Qatar, refuse de se mettre la pression, d'autant qu'un calendrier chargé attend les Reds jusqu'à début janvier.

À un mois du coup d'envoi de la prochaine Coupe du monde des clubs au Qatar, l'entraîneur de Liverpool Jürgen Klopp, espère offrir aux Reds un des rares trophées qui manque à leur palmarès. En 2005, le club anglais échoua en finale de la première édition du Championnat du monde des clubs au Japon, en étant dominé par les Brésiliens de Sao Paulo (0-1).
« Pour l'instant, je ne ressens aucune pression, a confié le technicien allemand au site FIFA. com. Je n'y pense pas du tout ! Je n'ai pas besoin d'être le premier partout et je n'ai pas besoin d'être le premier à gagner la Coupe du monde des clubs avec Liverpool. Le moment venu, nous allons tout donner pour tenter de soulever le trophée, tout simplement. »
« Nous verrons bien si notre méthode fonctionne face à un adversaire plus exotique »
Leader invaincu de Premier League, avec une avance de huit points sur son dauphin Leicester, grâce à son succès face à Manchester City (3-1) dimanche, Klopp s'attend à un tournoi « difficile mais captivant » au Qatar : « L'intérêt et la complexité de ce tournoi tiennent au fait que nous allons rencontrer des équipes issues d'autres continents, ce qui n'arrive pas souvent, poursuit-il. Nous allons peut-être affronter des Mexicains ou des Brésiliens. En tout cas, ce sera certainement un défi. Nous allons nous préparer comme à notre habitude et nous verrons bien si notre méthode fonctionne face à un adversaire plus exotique. Pour le moment, nous ne savons pas grand-chose des autres participants, mais nous allons combler nos lacunes. »
Ce trophée viendrait ponctuer une année 2019 historique pour les Reds, après leur sacre en Ligue des champions face à Tottenham (2-0) puis en Supercoupe d'Europe face à Chelsea (2-2, 5-4 aux t.a.b.) et leur mano a mano haletant face à Manchester City pour le titre de Champion d'Angleterre qui les fuit depuis 1990. « Malheureusement, nous n'en aurons pas encore fini avec 2019 car nous aurons d'autres matches à jouer d'ici la fin de l'année », précise Klopp, dont l'équipe sera engagée dans un marathon de 12 matches, toutes compétitions confondues, entre le 23 novembre et le 2 janvier.
Le calendrier liverpudlien virera en effet au casse-tête car les Reds affronteront Aston Villa en quarts de finale de la Coupe de la Ligue anglaise le 17 décembre, soit la veille de leur entrée en lice en Coupe du monde des clubs, en demi-finales.
Liverpool écrase Manchester City et conforte sa place de leader de Premier League
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :