(L'Equipe)
C'est mon avis

Kaiser Franz et King Coman

Kingsley Coman a beau être, sur le papier, le successeur de Franck Ribéry au Bayern, il n'est pas encore entré dans la famille munichoise comme l'a fait son aîné.

Pour les dirigeants du Bayern, Kingsley Coman est l'élu, le successeur programmé de Franck Ribéry depuis son arrivée il y a quatre ans. Le club l'a dit et surtout répété après chacune de ses blessures qui semait le doute. Ajoutant les actes aux paroles, le Bayern ne pouvait manquer le symbole de la finale de Coupe d'Allemagne lorsque la promesse, meilleur joueur du match, a cédé sa place à la légende à quelques minutes de la fin pour une ovation partagée. Samedi, Ribéry a ajouté un 23e et dernier titre en douze ans à son palmarès bavarois, un record pour un joueur étranger dans l'histoire du club.

Coman a 22 ans et vient de remporter un huitième titre de champion d'affilée (deux avec le PSG, deux avec la Juve, quatre en Allemagne), un huitième trophée avec Munich ! Lui aussi est en route pour entrer dans l'histoire, car le Bayern ne doute pas que l'idylle va durer. Mais les lignes de palmarès ne disent pas tout, les records ne laissent pas la même empreinte que les émotions vécues. Ribéry s'est identifié au Bayern, ses excès ont marqué les fans autant que ses exploits, il est entré dans la famille, est devenu Kaiser Franz. Son successeur, si fort soit-il balle au pied, est plus discret, plus effacé, il n'est qu'un King Coman.
Patrick Sowden
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :