rummenigge (karl heinz) (A. Mounic/L’Équipe)
À lire dans FF

Karl-Heinz Rummenigge dans France Football : «Le Bayern Munich n'a jamais recruté un joueur dans le but d'affaiblir l'un de ses concurrents»

Très satisfait que la Bundesliga ait pu mener la saison à son terme et du huitième titre de rang du Bayern Munich, le président du conseil d'administration du club allemand se livre cette semaine dans FF. Extraits.

L'arrêt de la Ligue 1

«Je comprends tout à fait mon ami Jean-Michel Aulas»
«Vu d'Allemagne, ce n'est pas facile de porter un jugement sur la situation sanitaire en France, mais nous avons eu l'impression qu'elle était plus grave que chez nous. Les décisionnaires politiques ont voulu être prudents, mais peut-être auraient-ils dû patienter quelques semaines avant de trancher définitivement. (...) Je suis un farouche opposant aux décisions sur tapis vert. Certes, Paris aurait de toute manière été champion, mais je comprends tout à fait mon ami Jean-Michel Aulas qui est le grand perdant de cet arrêt prématuré.»

L'arrivée de Tanguy Kouassi

«Nos relations avec le PSG sont très bonnes»
«Le Bayern Munich n'a encore jamais recruté un joueur dans le but d'affaiblir l'un de ses concurrents. Nos relations avec le PSG sont très bonnes. J'apprécie beaucoup mon homologue Nasser al-Khelaïfi, il est très investi dans son projet et réalise un excellent travail. Nos contacts avec Leonardo sont également au beau fixe. Concernant le dossier Tanguy Kouassi, c'est un joueur très intéressant qui a reçu plusieurs propositions lucratives, notamment du RB Leipzig. D'après ce que nous avons compris, il ne souhaitait pas prolonger son aventure au Paris-Saint-Germain et lorsqu'un tel talent planifie sa carrière à l'étranger, il est logique qu'un club comme le Bayern fasse part de son intérêt.»

La mode des Français en Bundesliga

«J'adorais voir jouer Ousmane Dembélé»
«Le plus spectaculaire, c'est la formation à la française : elle est unique. Les joueurs sont très bien préparés physiquement, techniquement et tactiquement. Ces joueurs de 20 ans font déjà preuve d'une étonnante maturité dans leur jeu et leur personnalité. Ils constituent pour chaque club allemand un enrichissement. Certes, les joueurs français ne sont pas donnés, mais le rapport qualité-prix reste intéressant. Nous les adorons et eux se sentent bien chez nous. Lorsqu'il était à Dortmund, j'adorais voir jouer Ousmane Dembélé. Il était l'un de mes joueurs favoris.»
Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Karl-Heinz Rummenigge cette semaine dans France Football, en kiosque ou en version numérique en cliquant ici.
Réagissez à cet article
500 caractères max
fox.berti 14 juil. à 20:37

Il a pille Dortmund ( hummels, Lewandowski ...) par exemple mais non c était pas pour les affaiblir mais pour le aider ou alors il a la même logique qu Aulas c est pour ça qu ils sont amis en s arrangeant avec la vérité pour le bién de leur club

RensenbrinkRIP 14 juil. à 13:54

Je me suis arrêté au titre: «Le Bayern Munich n'a jamais recruté un joueur dans le but d'affaiblir l'un de ses concurrents». Sacré Karl-Heinz. Le nouveau Coluche allemand.

voir toutes les réactions
ADS :