coman (kingsley) (F. Faugere/L'Equipe)
À lire dans FF

Kingsley Coman cette semaine dans France Football : «On peut compter sur moi»

Lorsqu'il est épargné par les blessures, Kingsley Coman s'éclate et brille avec l'équipe de France et le Bayern Munich. L'ancien du PSG a rencontré FF pour parler de sa progression, des pépins physiques qui l'ont freiné, de son statut chez les Bleus... Extraits.

Son évolution depuis quatre ans

«Physiquement, je me sens un peu moins rapide qu'avant. Je peux moins répéter les efforts qu'à 18-19 ans. Donc, à ce niveau-là, je ne suis pas spécialement plus fort. Mais techniquement, tactiquement et professionnellement, oui. Dans ma tête, aussi. Les étapes de la vie, les blessures, la maturité, m'ont rendu plus fort à l'intérieur. En grandissant, on voit la vie différemment (...) Je suis encore jeune et j'ai beaucoup d'énergie à donner. J'aime toujours autant le foot et j'ai toujours faim.»

Son ancienne étiquette de joueur précoce

«Un poids ? Pas du tout. J'avais des exemples de joueurs précoces qui n'ont pas réussi à exploser. Je savais que ce n'était pas parce que ça commençait tôt que ça finirait bien. Les attentes et la confiance en moi me motivaient. Je ne voulais pas décevoir (...) Les blessures m'ont empêché de faire des saisons complètes. Mais ceux qui suivent le foot allemand ont vu de bonnes choses.»

Sa trajectoire en équipe de France

«Les blessures ont joué un grand rôle (...) Si je ne m'étais pas blessé avant la Coupe du monde, peut-être que j'aurais pu y jouer un rôle (...) J'aurais parfois pu faire de meilleurs matches quand j'ai eu la chance de jouer. Mais je pense que j'ai toujours eu le bon comportement et surtout l'envie. En continuant sur cette ligne-là, ça paiera (...) Je ne joue pas pour devenir la star de l'équipe (...) On peut compter sur moi.»

Thomas Simon 
L'intégralité des six pages de l'entretien avec Kingsley Coman est à retrouver dans le nouveau numéro de France Football disponible ce lundi 23 septembre en ligne à partir de 18 heures en cliquant ici ou ce mardi 24 septembre dans tous les kiosques.
Réagissez à cet article
500 caractères max
detinguyfrancois 25 sept. à 13:50

La dernière phrase résume tout: « je ne suis pas là pour devenir la star [...] on peut compter sur moi » . Rien que pour ça il a tout mon respect, une humilité qui manque de plus en plus au très haut niveau. Prenez en de la graine les mbappé et consorts. On a affaire à un très grand là.

ADS :