Ligue des Champions - Finale

«Klopp tient la promesse de se défaire de son étiquette à Madrid», «Les Incroyables», La «rédemption» de Salah : la revue de presse après la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et Tottenham

La finale de l'édition 2019 de la Ligue des champions entre Liverpool et Tottenham ne restera pas comme la plus magistrale de l'histoire de la compétition. Mais après le succès des Reds dans cette affiche 100% anglaise, la presse britannique ne manque pas de louer le travail de Jürgen Klopp à la tête du club tout en revenant sur la fin de la malédiction du technicien allemand lors des finales européennes.

A son arrivée à la tête de Liverpool en octobre 2015, Jürgen Klopp avait fait de sa volonté de remporter un titre dans les quatre ans. S'il n'avait alors pas promis que la manière y serait, l'entraîneur allemand est entré dans la légende de Liverpool en offrant au club des bords de la Mersey la sixième victoire en Ligue des champions de son histoire grâce à son succès sur Tottenham (2-0) samedi. Un an après son échec face au Real (1-3), «Klopp tient la promesse de se défaire de son étiquette (de finaliste malheureux, ndlr) à Madrid» pour le site Internet du Guardian après cette rencontre disputée dans la Wanda Metropolitano de la capitale espagnole. Un «brillant aboutissement du projet de Klopp», souligne dans le même sens The Observer.

The Independant, à l'image de nombreux journaux outre-Manche, fait le parallèle avec la situation politique du Royaume-Uni qui sort du Brexit mais dont l'un des représentants règne désormais sur le football européen. The Mirror insiste pour sa part sur la victoire du superbe collectif affiché une nouvelle fois par le vice-champion d'Angleterre dans la lignée de son exercice 2018-2019, en dépit d'une finale qui a malgré tout clairement manqué d'étincelles. La BBC note d'ailleurs sans surprise qu'il s'agit là du «match le plus terne des Reds cette saison».
Plusieurs joueurs sont bien évidemment mis à l'honneur, notamment Mohamed Salah, qui apparait en Une du Daily Star en compagnie de son capitaine Jordan Henderson avec le jeu de mots «The IncREDibles» (Les Incroyables, ndlr). Le quotidien en profite pour revenir sur la malédiction de Jurgen Klopp lors des finales européennes qui a pris fin avec ce triomphe après 3 échecs de rang sur le plan continental (2013 et 2017 en C1, 2016 en C3).

Fin de la malédiction également pour l'attaquant égyptien, sorti sur blessure il y a un an face au Real Madrid dès la 31e à la suite d'un choc avec Sergio Ramos. C'est la «rédemption» pour Salah, auteur de l'ouverture du dès la deuxième minute de jeu sur penalty, selon le Telegraph. Comme tous ses partenaires, Salah sera évidemment célébré en héros par toute une ville ce dimanche puisque les champions d'Europe paraderont avec le trophée dans les rues de Liverpool en début d'après-midi.
Enfin, la prestation décisive d'Alisson Becker pour garder son but inviolé est mise en avant par la grande majorité des quotidiens. La comparaison avec la prestation désastreuse de Loris Karius, qui avait plombé les espoirs de Liverpool face au Real la saison passée, est ainsi évoquée. Et personne ne regrette le départ du gardien allemand du côté de Besiktas l'été dernier !
Clément Lacord
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :