mbappe lottin (kylian) (GOLESI FELIX/L'Equipe)
Les pépites de la Ligue 1 (4/5)

Kylian Mbappé Lottin (Monaco), le talent n'a pas d'âge

De lundi à vendredi, FF zoome sur ces cinq pépites qui pourraient bientôt prendre le pouvoir en Ligue 1. Des joueurs qu'on aimerait bien voir rester chez nous évidemment, mais qui seront très rapidement demandés à l'étranger. Quatrième volet avec le Monégasque Kylian Mbappé Lottin, 17 ans et déjà beaucoup de promesses.

Le match qui l'a fait connaître

Du côté de la Principauté, on a entendu parler de Kylian très tôt dans la saison. Mbappé enchaîne les doublés avec les U19 monégasques. C'est suite à ces performances que son ascension commence. Une première apparition avec l'équipe de Jardim début décembre face à Caen (1-1), une première titularisation en Coupe de la Ligue à Bordeaux (0-3) et, rapidement, un premier but. C'était le 20 février dernier face à Troyes. Alors que l'ASM mène tranquillement face aux Aubois grâce à un doublé de Carrillo, Mbappé remplace Vagner Love (73e). Le Troyen Gueye réduit la marque (80e) et fait douter Louis-II. C'était sans compter sur leur pépite KML, qui clos le suspense dans les arrêts de jeu. Il devient ainsi le plus jeune buteur de l'histoire du club. Depuis, Mbappé a même été titulaire à Nantes et au Parc des Princes. Ce n'est qu'un début...

A-t-il intérêt à vite quitter la Ligue 1 ?

Surtout pas !! Lui qui a signé son premier contrat avec Monaco le 6 mars dernier est la plus jeune de nos pépites (17 ans) de la semaine et doit naturellement montrer qu'il a des qualités sur la durée. S'il réussit ce premier palier, viendra ensuite l'heure de la confirmation, etc. Mbappé a donc bien du chemin à parcourir. Et cela passera par de la stabilité à Monaco et en Ligue 1.

Combien vaudrait-il aujourd'hui ?

Pas grand-chose, forcément. Le bonhomme comptabilise neuf matches de L1, un de Coupe de la Ligue et un de Coupe de France, pour un but. Au regard de ses premières performances, parfois prometteuses, on pourrait peut-être mettre la barre à cinq millions d'euros. Pas plus.

La vidéo

L'avis de Tonio Riccardi, formateur à Bondy

«Je m'en rappelle évidemment. Je ne peux que m'en souvenir. Il était tellement au-dessus du lot qu'il jouait toujours avec la catégorie au-dessus de son âge. C'est un joueur qui faisait très vite des différences. Il était très rapide dans la percussion, très efficace dans le un contre un. C'est quelqu'un qui a très vite compris le jeu sans ballon et le jeu avec les autres. Je l'ai entraîné en U15. Mais il était surclassé en U17. Il revenait jouer avec nous pour les matches un peu chauds...et on gagnait à chaque fois. C'est vraiment le plaisir de jouer qui transpirait chez lui.
«Je suis fier de lui. Il n'a pas changé, il reste le même. Il prend le ballon, il n'a peur de rien.»
Personnellement, c'était un passionné. Voir un môme avec cet état d'esprit à cet âge, c'était sympa. Du matin au soir, c'était foot, foot, foot. Ce n'est donc pas une surprise de le voir arriver où il est aujourd'hui. Sur ses premiers matches, j'ai ressenti beaucoup de fierté. Je suis fier de lui. Il n'a pas changé, il reste le même. Il prend le ballon, il n'a peur de rien. J'adore cette manière décomplexée de jouer. Ça me fait presque rire devant ma télé. Il a toujours cette insouciance. Partir en un contre un contre les David Luiz ou les autres, c'est son jeu, ça ne m'étonne pas de lui.»
Timothé Crépin 

Les épisodes précédents

Réagissez à cet article
500 caractères max
lderbo 31 mars à 22:52

Petit rappel sympa de la conjugaison du verbe clore au présent: je clos, tu clos, il clôt... C’était sans compter sur leur pépite KML, qui clos le suspense dans les arrêts de jeu. Il devient ainsi le plus jeune buteur de l’histoire.Ceci dit, il s' agit à n' en pas douter d'un joueur très talentueux.Amitiés footballistiques