buffon (gianluigi) (F.Mons/L'Equipe)
Ligue 1 - 1ère journée

L'attaque de l'OM, Buffon, Monaco, Montpellier : retour sur nos 5 questions du week-end

L'OM, Buffon, Monaco, la muraille de Montpellier et les nouveaux : vendredi, FF.fr s'était posé cinq questions autour de la 1ère journée de Ligue 1. Pour quelles réponses ?

On n'avait pas prévu que l'OM en mette 4

«L'OM peut-il prouver qu'il n'a pas besoin d'un numéro 9 ?», se demandait-on vendredi en présentation de la 1ère journée du Championnat de France. Quatre-vingt-dix minutes plus tard, les Olympiens ont montré que leur puissance offensive, même sans recrue, pouvait faire mal en Ligue 1. Avec notamment un Dimitri Payet quasi parfait à la baguette, et qui s'est offert un doublé. Certes, Toulouse s'est parfois trop facilement laissé dominer, mais entre un milieu à deux ambitieux pour faire du jeu (Lopez-Sanson) et des joueurs offensifs qui se connaissent déjà, cela fonctionne. L'OM a donc montré qu'il pouvait se débrouiller sans renfort à la pointe de l'attaque. Même si, nous sommes d'accord, tout ceci demande confirmation.

On a trouvé que ça commençait bien pour Buffon

Gigi serein, Gigi efficace, Gigi convaincant. À ce petit jeu-là, Nasser Al-Khelaifi et toute la gouvernance du Paris Saint-Germain peuvent se satisfaire du premier match de la superstar recrutée au tout début du mercato. Un clean-sheet, trois parades de classe pour préserver sa cage inviolée et un brin de chance, aussi, en voyant un coup franc s'écraser sur le poteau, l'Italien a commencé son aventure au Parc des Princes par une jolie réussite. Victoire 3-0 face à Caen sous les yeux d'Alphonse Areola, bien installé en loges ce dimanche, qui a pu admirer la concurrence avant de venir défier un Buffon qui a prouvé, dimanche soir, qu'il avait encore le mojo pour s'installer dans la durée. Haletant.

On n'a pas été surpris par Leonardo Jardim

Devant les nombreuses absences et le manque d'automatismes des recrues du Rocher, on pouvait quelque peu douter du premier match de l'ASM à Nantes. La prestation a été loin d'être suffisante, mais cela fait trois points à l'arrivée. Vendredi, nous vous expliquions faire «confiance à Leonardo Jardim pour limiter les dégâts... et pourquoi pas faire un premier coup». Le Portugais, dont les changements ont été un tournant, ne nous a pas déçus.

On a vu la défense du MHSC se montrer moins solide

La saison dernière, en trente-huit journées, le Montpellier Hérault n'avait encaissé que deux buts ou plus au cours de cinq rencontres, étant salué comme une des meilleures défenses de l'hexagone. Samedi, face à Dijon, la machine défensive a eu du mal à se remettre en route avec deux buts concédés à la Mosson pour une défaite inaugurale que Pedro Mendes (buteur) et consorts n'avaient sûrement pas imaginé.

On a été comblé par les nouveautés

On se demandait si les nouveautés allaient nous surprendre : elles ne nous ont pas déçu, bien au contraire ! Que ce soit chacun à leur poste et chacun dans leur style, de nombreuses recrues de la Ligue 1 ont parfaitement réussi leur baptême du feu. À la louche, on peut citer Bahoken (Angers), Diop (Monaco), Bamba (Lille), Coulibaly et Runarsson (Dijon), Doumbia (Reims), Khazri et Diony (Saint-Étienne), Sissoko (Strasbourg)... Messieurs, continuez comme ça !
Timothé Crépin et Antoine Bourlon
Réagissez à cet article
500 caractères max