Luka Jovic, auteur du but de la qualification de l'Eintracht Francfort. (D. Mascolo/Reuters)
Ligue Europa - Inter

Ligue Europa : l'Eintracht Francfort sort l'Inter Milan et accède aux quarts de finale

Vainqueur à San Siro jeudi (1-0), l'Eintracht Francfort du Français Sébastien Haller élimine l'Inter Milan en 8es de finale de la Ligue Europa.

En ballottage légèrement favorable au coup d'envoi après son résultat nul (0-0) ramené de la Commerzbank-Arena, - où elle aurait même pu l'emporter si Kevin Trapp n'avait pas repoussé le penalty de Brozovic - l'Inter Milan est passée complètement à côté de son sujet, jeudi. Il faut dire qu'en encaissant un but dès la 6e minute par Jovic, les Nerazzurri se sont compliqué la tâche d'entrée.
Privé de l'ancien Stéphanois et Rennais Gelson Fernandes (suspendu), l'Eintracht aurait même pu plier le match avant. Mais Sébastien Haller (24 ans) a vu sa frappe repoussée par la barre transversale (3e). Malheureux, l'ancien international Espoirs français l'a encore été en voyant l'arbitre refuser son but pour hors-jeu (27e). Très, trop nerveux à l'image de Danilo D'Ambrosio, vite averti (20e), les Italiens ont laissé les Allemands transpercer leurs lignes arrières. Mais Handanovic, le très bon gardien et capitaine de l'Inter, a empêché Gacinovic de doubler la mise, avant le repos (39e).

Haller sur la barre

Luciano Spalletti, l'entraîneur de l'Inter, eut beau redisposer ses joueurs en 3-5-2 à la reprise, cela ne changea guère à l'affaire. Sans Handanovic, de nouveau décisif devant Haller (55e), averti dans la foulée, puis Kostic (62e), l'Eintracht Francfort aurait pu se mettre définitivement à l'abri plus tôt. L'Inter a donné l'impression toutefois d'y croire un peu plus à l'heure de jeu par Vecino (69e), Candreva (70e), Hasebe (71e), et sur une tête d'Esposito, dont il s'agissait de ses débuts en professionnel à seize ans (75e). Mais ce n'était pas suffisant pour inquiéter réellement Kevin Trapp, le portier allemand prêté par le PSG.
En plus de pousser son invincibilité sur la scène européenne à quatorze matches (dix victoires et quatre nuls), l'Eintracht Francfort s'impose désormais comme le dernier représentant allemand dans les Coupes d'Europe. Quant à l'Inter, elle est brutalement retombée dans ses travers.
Le nombre d'années séparant l'Eintracht Francfort de sa dernière et unique victoire en Coupe d'Europe (2-3, 1-0 face au Borussia Mönchengladbach, les 7 et 20 mai 1980, en Coupe de l'UEFA).
Réagissez à cet article
500 caractères max