Championnat des étoiles
acheter
Avec un but et une passe décisive, Antoine Griezmann s'est illustré le week-end dernier, avec le Barça. (Andrey Lukatsky/Orange Pictures/Presse Sports)
Français du week-end

L'équipe des Français du week-end : Griezmann, Coman et Lemar ont marqué les esprits

Plusieurs joueurs français ont brillé parmi les cinq grands Championnats européens, le week-end dernier. Voici notre sélection, sous la forme d'un onze.

Costil - Aguilar, Lejeune, K. Zouma, Amavi - Cuisance, Y. Fofana, Lemar - Coman, Griezmann, M. Thuram.

Gardien : Costil a écoeuré le PSG

Certes, Benoît Costil a encaissé deux buts au Parc des Princes. Mais face aux vagues parisiennes, le capitaine des Girondins a été le grand artisan du point rapporté (2-2). « Un match de gala » selon nos envoyés spéciaux. Noté 8 dans notre édition, ses parades ont gardé Bordeaux dans le match en première période (13e, 14e, 34e, 35e et 43e). Après la pause, l'ancien Rennais a de nouveau été décisif (56e, 58e, 77e). Avec 10 arrêts au total, Costil a réalisé une grande performance.

Défense : Aguilar en grande forme

De retour de suspension, Ruben Aguilar avait des fourmis dans les jambes ce dimanche lors de la victoire de Monaco face à Nîmes (3-0). Noté 8 dans nos colonnes, le latéral droit « n'a pas cessé d'accélérer pour tourmenter Paquiez jusqu'au bout ». Récemment appelé par Didier Deschamps avec les Bleus, Aguilar ne s'est pas ménagé avec des appels incessants et de nombreux centres. Ses efforts ont payé, puisqu'il est à l'origine des deux premiers buts monégasques, avec notamment un centre parfait pour la tête victorieuse de Gelson Martins (75e).
Prêté par Newcastle à Alavés pour retrouver du temps de jeu, Florian Lejeune s'épanouit en Espagne. Titulaire au sein de la charnière face au Real Madrid, samedi, l'ancien Brestois a participé de belle manière au prestigieux succès de son équipe face aux hommes de Zidane (2-1). Il a surtout empêché les Madrilènes de revenir dans le match, quand, à la 83e minute, il a sauvé in extremis sur sa ligne, une tête de Mariano Diaz. Perturbé par les blessures ces dernières saisons, l'expérimenté Lejeune (29 ans) apporte une sérénité défensive qui manquait la saison dernière au club du Pays basque.

lire aussi

Le Real Madrid chute face à Alavés
Bien que Chelsea ait été tenu en échec par Tottenham ce dimanche (0-0), Kurt Zouma a nouvelle fois sortie une prestation de qualité. Face à la doublette Harry Kane - Son Heung-min, l'international français (7 sélections, 1 but) n'a laissé aucune miette. « Il a dominé dans les airs et grâce à un positionnement parfait, il n'a pas laissé d'occasions » aux attaquants des Spurs, a résumé Football London.
Kurt Zouma a dominé les attaquants de Tottenham. (Mark Leech/Offside/Presse Sports)
Kurt Zouma a dominé les attaquants de Tottenham. (Mark Leech/Offside/Presse Sports)
Marseille a pu compter sur Jordan Amavi pour s'imposer face à Nantes samedi (3-1). Le latéral gauche a obtenu une note de 6 par nos envoyés spéciaux. Il ne s'est jamais laissé déborder en un-contre-un et « a bien tenu son couloir gauche, laissant peu de place à l'expression collective nantaise. »

Milieu : Lemar retrouve le sourire

Et si l'OM a livré l'un de ses meilleurs matches de la saison contre Nantes, c'est en partie grâce à la prestation remarquée de Michaël Cuisance. Prêté par le Bayern Munich en toute fin de mercato, il a obtenu la note de 7 dans notre journal et a « fluidifié le jeu » marseillais. Positionné en relayeur, côté droit, il est surtout impliqué sur deux des trois buts des Phocéens. L'ex-joueur de Mönchengladbach a offert le premier but à Dimitri Payet (35e), d'un magnifique extérieur du pied, puis a tiré le coup franc qui amène le penalty du 3-0.
Outre Ruben Aguilar, Youssouf Fofana s'est également mis en évidence ce dimanche avec Monaco. Et si le club du Rocher se porte bien (quatre succès d'affilée), les performances de Fofana n'y sont pas étrangères. Noté 7 dans notre édition, le milieu de terrain « a bloqué très haut les mouvements nîmois tout en se permettant des percées avec le ballon. Très tranchant, il a été à l'origine de nombreuses actions dangereuses. » Avec 91 % de passes réussies dans le camp adverse et 9 ballons récupérés, « Fofana s'affirme au fil des semaines comme l'homme fort de ce milieu de terrain » a commenté Monaco Tribune.

lire aussi

L1 : l'équipe type de la 12e journée avec Fofana
« Cela faisait un moment qu'il n'avait pas signé une prestation comme celle d'aujourd'hui (samedi). Dans l'équipe, on n'a pas un seul joueur avec sa vitesse, sa conduite de balle, son style. » Diego Simeone, l'entraîneur de l'Atlético, a particulièrement apprécié la prestation de Thomas Lemar. Titularisé pour la première fois depuis le 24 octobre, l'ancien Monégasque n'a pas manqué l'occasion de briller lors de la victoire de son équipe contre Valence (1-0).
Le milieu de terrain s'est procuré deux belles occasions, mais ses frappes ont été repoussées par Jaume Domenech (38e) et Daniel Wass sur sa ligne (54e). Disponible, il a été très actif dans la construction des offensives madrilènes. Il a notamment été impliqué dans la moitié des tirs des Colchoneros (7/14). « Le meilleur joueur du match » a résumé Marca.
Thomas Lemar prend de vitesse Carlos Soler. (Xisco Navarro/Cordon Press/Presse Sports)
Thomas Lemar prend de vitesse Carlos Soler. (Xisco Navarro/Cordon Press/Presse Sports)

Attaque : un trio 100 % équipe de France

Alors que le Bayern Munich était malmené par Stuttgart samedi, Kingsley Coman a une nouvelle fois remis les Bavarois sur la bonne voie, qui se sont finalement imposés (3-1). Il a d'abord égalisé d'une frappe imparable (38e), son troisième but en une semaine, avant de décaler intelligemment Robert Lewandowski (45e+1).
Il a logiquement reçu la meilleure note de Sportbuzzer, et son entraîneur Hansi Flick, s'est réjoui de sa prestation : « ''King'' est actuellement dans une forme étincelante. Plus le temps passe, plus il a confiance en lui. Il tente de plus en plus de se mettre en évidence et le fait qu'il marque autant est le fruit de son travail à l'entraînement. C'est évident que son but en finale de la C1 y est pour quelque chose. »
Kingsley Coman a inscrit son troisième but en une semaine. (StefanMatzke/Presse Sports)
Kingsley Coman a inscrit son troisième but en une semaine. (StefanMatzke/Presse Sports)
Antoine Griezmann a livré l'une de ses sorties les plus abouties depuis son arrivée en Catalogne à l'été 2019, dimanche après-midi contre Osasuna (4-0). En soutien de Martin Braithwaite, le champion du monde (86 sélections, 33 buts) a profité de davantage d'espaces devant lui pour orienter le jeu et s'est mis en évidence à plusieurs reprises. Il a fait le break d'une sublime volée du gauche de l'extérieur de la surface (42e).
Son troisième but sur ses quatre dernières rencontres de Liga. Le natif de Mâcon a beaucoup échangé avec Messi (15 ballons donnés, 11 reçus) et a délivré une passe décisive pour Coutinho (56e). « J'ai senti Antoine très à l'aise aujourd'hui (dimanche). Il avait beaucoup de liberté dans son positionnement. Il a fait un grand match. C'est le joueur que nous voulons voir, qui travaille, se bat et est efficace ». Ronald Koeman, son entraîneur, a apprécié.

lire aussi

Antoine Griezmann, semaine libératrice
Comme Aguilar, Marcus Thuram a récemment été convoqué par Didier Deschamps chez les Bleus. Et comme le Monégasque, il a contribué au large succès du Borussia Mönchengladbach contre Schalke 04 (4-1). En inscrivant le troisième but de la partie, Thuram a brisé sa série de deux mois de panne sèche en Bundesliga.
Également à l'origine des deux premières réalisations de Gladbach, l'ancien Guingampais a parfois manqué de lucidité dans la surface. Des occasions manquées qui lui auraient permis de gonfler ses statistiques. Mais son énergie débordante a sans cesse mis en difficulté les défenseurs adverses.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 30 nov. à 10:23

Marquer nos esprits certainement, les votres sans aucun doute, adeptes de l’immediat que nous sommes tous, mais ceux de DD ? Hein ? Encore que pour le bel Antoine, ça ne fasse pas de différence. En plus ce francais francophile qui a si mal a sa France (sentiment totalement partagé pour le coup, et le mot n’est pas involontaire) n’a pas besoin de ça. DD sait mieux que quiconque comment le remettre sur les rails si parfois cela s’averait necessaire.

ADS :