KARIM BENZEMA DURING MATCH REAL MADRID VERSUS GALATASARAY OF UEFA CHAMPIONS LEAGUE AT SANTIAGO BERNABEU STADIUM. WEDNESDAY, 6 NOVEMBER 2019 Cordon Press *** Local Caption *** (JOAQUIN CORCHERO ARCOS/CORDON//PRESSE SPORTS)
Ligue des Champions

L'équipe type de la 4e journée avec Keylor Navas, Thiago Mendes ou Karim Benzema

Voici notre équipe type de la 4e journée de Ligue des champions, comprenant les matches de mardi et mercredi soir. Le onze s'articule autour d'un 4-1-4-1.

Gardien

Vainqueur 1-0 du FC Bruges, le PSG se qualifie pour les huitièmes de finale. Et il a de fortes chances de finir premier de son groupe avec ses cinq points d'avance sur le Real à deux journées du terme de la phase de poule. Pour cela, les Parisiens doivent une fière chandelle à leur gardien, qui a su sauvegarder l'avantage du but d'Icardi en trois occasions. On pense d'abord au début de seconde période où Keylor Navas a été décisif coup sur coup sur un tir de Dennis détourné par Okereke puis une conclusion de ce même Okereke. Et, bien sûr, il y a le penalty de Diagne stoppé à l'entrée du dernier quart d'heure. Grâce à son portier costaricain, le PSG garde sa cage immaculée depuis le début de la compétition. Mention très bien, également, à Ondrej Kolar, meilleur homme d'un match qui a vu le Slavia Prague arracher le 0-0 dans l'antre du Barça.

Défenseurs

Face à l'Inter, Achraf Hakimi, le latéral droit du Borussia Dortmund, a produit une prestation extraordinaire. En première période, alors que les Nerazzurri menaient 2-0, le Marocain a été pratiquement le seul à leur poser de gros problèmes. Pour preuve, les cartons jaunes récoltés par Biraghi puis Skriniar pour avoir interrompu irrégulièrement ses chevauchées à 100 km/h. Après la pause, Hakimi a fait ce qu'il voulait : à la réception d'une remise de Götze sur le 1-2 (frappe du tibia droit), il a réalisé celui de la victoire (3-2) au terme d'une irrésistible accélération, ponctuée par un une-deux avec Sancho et une frappe imparable, tout en semant la panique dans le camp adverse à plus d'une occasion. On doit aussi un retour providentiel sur Sensi dans le temps additionnel au défenseur prêté par le Real.

Si la Juve a assuré sa qualification pour les huitièmes grâce au somptueux but de Douglas Costa (avec la talonnade de Higuain) dans le temps additionnel (90e+3), c'est son capitaine, Leonardo Bonucci, qui a longtemps tenu la baraque face à un Lokomotiv Moscou qui a souvent fait jeu égal avec les Bianconeri. Il y a notamment ce sauvetage sur la ligne sur une conclusion de Joao Mario à la 78e minute, et plus généralement des interventions autoritaires pour colmater les brèches laissées par Danilo et Rugani, sans oublier ses longues et précises ouvertures vers les attaquants. Sens de l'anticipation, vaillance dans les duels aériens et les un contre un, marquage appliqué : José Luis Palomino a délivré un match héroïque face aux diablotins de Manchester City. Et c'est de ses pieds que part l'action du nul (1-1) pour l'Atalanta Bergame. Pour la plus grande joie des 35 000 tifosi de la "Dea" présents à San Siro. Solide défensivement et déterminé en phase d'attaque, Gaya, le latéral gauche de Valence, a mis le feu dans son couloir, multipliant les centres de qualité et provoquant le but contre son camp de Soumaoro.

Milieu et attaquants

Grâce à son succès (3-1) sur Benfica, l'OL de Thiago Mendes est toujours en course. Mention spéciale au milieu brésilien, patron de l'entrejeu. Devant lui, une ligne de quatre "neuf et demi" où Jadon Sancho apparaît comme une évidence. Face à l'Inter, le jeune prodige de Dortmund a impressionné en seconde période par la justesse de son jeu, sa facilité à effacer ses adversaires, les solutions offertes en phase offensive, mais aussi son travail de couverture. L'international anglais a mis plusieurs fois à contribution Handanovic, avant de servir à Hakimi, en retour de une-deux, le ballon du 3-2 définitif. Lautaro Martinez est l'unique joueur de l'Inter sorti grandi du choc de Dortmund. Prodigieux sur l'action du premier but nerazzurro (il marque du gauche après avoir destabilisé Akanji puis mystifié Hummels), il est auteur d'une magnifique transversale dans la construction du 2-0 de Vecino. Dans une équipe qui a pris complètement l'eau après l'heure de jeu, l'Argentin sera le seul à poser encore des problèmes à la défense du Borussia.

Au sein d'une formation de Tottenham large vainqueur (4-0) sur le terrain de l'Etoile Rouge, Son Heung-min, qui avait touché la transversale sur l'action du 1-0, a réalisé un doublé aux alentours de l'heure de jeu, son quatrième depuis le début de saison. Et il a pensé à un hommage à André Gomes, le joueur d'Everton blessé dimanche, au moment de fêter le but du 2-0. On trouve par ailleurs deux joueurs du Real Madrid. Dans un match à sens unique face à Galatasaray, gagné 6-0 par les Merengue, Rodrygo a régalé le Bernabeu en signant son premier triplé chez les Merengue, avec deux buts en début de rencontre et un autre dans les dernières secondes, sans oublier une passe décisive à Karim Benzema. Ce dernier a délivré mercredi soir une énième prestation XXL : deux buts et une passe décisive à Rodrygo avec qui l'entente aura été parfaite. Le Français comptabilise 9 buts et 4 passes décisives en match officiel en 2019-20.

Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :