lacazette (alexandre) tolisso (corentin) (F.Porcu/L'Equipe)
Ligue 1

L'équipe type de la décennie de l'Olympique Lyonnais

Toute cette semaine, pour la première journée de Ligue 1 en 2020, FF vous propose son onze type de la décennie pour chaque formation. Voici celle de l'Olympique Lyonnais.

Gardien

Titulaire depuis la saison 2013-2014, on ne compte plus le nombre de fois où Anthony Lopes a été décisif pour son club formateur. Après les merveilles faites par Hugo Lloris entre 2008 et 2012, il a réussi à s'imposer et est désormais considéré comme l'un des meilleurs gardiens de Ligue 1. Grâce à sa grande force de caractère, il joue depuis de nombreuses années le rôle de leader, sur et en dehors du terrain.

Défenseurs

Sur le côté gauche de cette défense, on retrouve le désormais joueur du Real Madrid Ferland Mendy, qui a connu une ascension fulgurante avec le club du Rhône. En seulement deux saisons passées à Lyon, ses performances ont séduit la formation madrilène. Désormais chez le rival, au FC Barcelone, Samuel Umtiti est aligné dans la défense centrale de notre onze type. Le champion du monde a été le pilier de la défense lyonnaise entre 2012 et 2016. Les deux derniers éléments de notre défense ont joué pour l'OL du début des années 2010. Le manque de défenseurs centraux cadres sur la dernière décennie nous incite à inclure la légende lyonnaise Cris dans notre formation. D'autant que s'il a surtout marqué la décennie 2000 du club, le Brésilien a tout de même disputé 60 matches en Ligue 1 à partir de 2010. À droite, c'est Anthony Réveillère qui complète l'arrière-garde de cette équipe type. Au même titre que Cris, le latéral droit a décroché le dernier titre des Olympiens, la Coupe de France 2012 (victoire 1-0 en finale contre Quevilly-Rouen), et depuis, aucun latéral droit ne s'est montré à son niveau, pas même Christophe Jallet, resté trois ans au club.

Milieux

Âme de l'équipe lyonnaise durant plusieurs années, Maxime Gonalons est le capitaine emblématique de la décennie 2010. Pur produit de la formation lyonnaise où il a fait toutes ses classes, ses 335 matches avec Lyon lui permettent d'intégrer notre onze. Avec lui au milieu, on retrouve logiquement Corentin Tolisso, lui aussi issu du centre de formation. Avant de rejoindre le grand Bayern, le natif de Tarare (à 40 kilomètres de Lyon), a joué en pro pour l'Olympique Lyonnais entre 2013 et 2017, pour un total de 159 matches joués et 29 buts marqués. Le champion du monde a joué un rôle clé dans l'équipe lyonnaise qui a fini deuxième de Ligue 1 en 2015 et 2016. Pour compléter ce milieu de terrain, un nouveau joueur formé au club intègre notre formation. Il s'agit d'Houssem Aouar. Il est l'un de ces joueurs précoces que l'OL a fait émerger. Sa force de caractère lui permet, à 21 ans, d'avoir déjà deux saisons complètes de Ligue 1 dans les jambes. Mais avant même cette confiance en lui, il y a surtout cette qualité de jeu qui le caractérise : passes, frappes, dribbles, vision de jeu, il sait tout faire.

Attaquants

La présence d'Alexandre Lacazette dans ce onze de la décennie est inévitable. Cent buts avec Lyon en Ligue 1, 129 toutes compétitions confondues en 275 matchs disputés. Des statistiques qui donnent le vertige, avec notamment une pointe à 28 buts marqués lors de sa dernière saison en Ligue 1, en 2017-2018. Des très bonnes stats, Memphis Depay en a aussi, lui qui a marqué 53 buts et délivré 43 passes décisives (!) en 134 matches depuis son arrivée à Lyon en 2017. On a préféré le Néerlandais à Bafétimbi Gomis ou Lisandro Lopez, notamment pour les buts extrêmement importants qu'il a pu marquer ces deux dernières années, endossant souvent le rôle de sauveur de l'équipe. Un rôle de sauveur qui a parfois été joué par Nabil Fekir, qui complète notre équipe. Le joueur du Betis a été pendant deux ans l'arme offensive numéro une de l'Olympique Lyonnais. On se souvient notamment de cette victoire des Lyonnais à l'Etihad Stadium contre le Manchester City de Pep Guardiola, où Nabil Fekir avait livré une performance XXL, avec une passe décisive et un but. - M. D.

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :