veretout (jordan) bessat (vincent) (R.Martin/L'Equipe)
Ligue 1

L'équipe type de la décennie du FC Nantes

Toute cette semaine, pour la première journée de Ligue 1 en 2020, FF vous propose son onze type de la décennie 2010-2019. Au tour du FC Nantes.

Gardien

Trente-huit matches sur trente-huit l'année de la remontée du FC Nantes en Ligue 1. Peu de fautes sur sa ligne dans l'élite, Rémy Riou s'impose en toute logique dans notre onze. Aujourd'hui à Caen, le portier de 32 ans a porté les couleurs nantaises entre 2012 et 2017, gardant encore des attaches près de la Jonelière.

Défenseurs

Il n'est pas devenu international français avec le maillot du FC Nantes, mais c'est à la Beaujoire que s'est construit Léo Dubois, qui a découvert le football professionnel au FCN avec 96 matches de L1, pour 4 buts. De l'autre côté de notre défense, un Olivier Veigneau qui a été un élément important de la montée en 2013. Dans l'axe, il faut se lever tôt pour franchir la charnière Diego Carlos - Nicolas Pallois. On n'oublie pas Oswaldo Vizcarrondo ou Papy Djilobodji, mais nous avons choisi l'actuel (et performant) défenseur du FC Séville et le gaucher, qui garde un certain niveau cette saison sous Christian Gourcuff.

Milieux

Leur physique n'est pas tant impressionnant mais attention à l'activité de Valentin Rongier et de Jordan Veretout au coeur du milieu. Deux produits de la formation jaune et verte qui ont marqué le club de leur empreinte chacun à son époque. Davantage dans la première moitié de la décennie pour Veretout, installé désormais à la Roma ; dans la seconde moitié pour un Valentin Rongier qui a quitté le cocon l'été dernier. Sur les ailes, ils sont épaulés par le soldat Vincent Bessat et sa patte gauche qui seront restés quatre saisons au FCN. De l'autre côté, un joueur plus doué techniquement en la personne d'Alejandro Bedoya. L'Américain, débarqué d'Helsingborgs en 2013, est resté trois saisons chez les Canaris.

Attaquants

Un duo dont les noms résonnent forcément dans les coeurs de tous les supporters du FC Nantes. D'abord avec Filip Djordjevic. Le Serbe, c'est 46 matches de Ligue 1 et 135 de Ligue 2 en Loire-Atlantique, pour 58 buts, dont 20 lors de sa folle saison 2012-13 où il a grandement aidé son club à obtenir la montée. Il marquera à neuf reprises la saison suivante en Ligue 1 avant de rallier l'Italie. Il forme notre paire d'attaquants avec le tant regretté Emiliano Sala. Disparu il y a bientôt un an dans un accident d'avion alors qu'il venait d'être transféré à Cardiff, il a inscrit 42 buts en trois saisons et demies avec le FCN. Son nom restera gravé à jamais dans l'histoire nantaise. Comme en témoigne son numéro 9, qui ne sera plus jamais porté.
Timothé Crépin

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :