delecroix (paul) - NIORT CAEN - 25EME JOURNEE LIGUE 2 - SAISON 2013/2014 - STADE RENE GAILLARD - NIORT  -  *** Local Caption *** (L'Equipe)
Ligue 2 - Bilan

L'équipe type de la saison

Sacré champion de Ligue 2, Troyes compte trois joueurs dans l'équipe type de la saison désignée par FF. Les Niortais Kévin Malcuit et Paul Delecroix sont les étoiles d'Or de FF.

Etoile d'Or FF gardiens : Paul Delecroix (Niort, 26 ans)

Peut-être le moins connu de tous les gardiens de Ligue 2. Injustement. Sur le Net ? Rien ou presque sur le bonhomme. La saison dernière, l'ancien coach niortais Pascal Gastien s'était chargé de faire les présentations pour FF. «C'est le garçon posé du groupe. Il vient d'être père de famille. Il est calme, réfléchi, presque timide. Dans le vestiaire, il ne parle pas trop, mais il sait se faire respecter sur le terrain. C'est un gardien qui n'est pas très spectaculaire, mais il est complet et bon partout. Il est même très bon sur sa ligne.» Formé à Amiens, c'est à Niort qu'il joue ses premiers matches chez les professionnels. Onze en 2013, trente-sept en 2014 et trente-six cette saison. Fan de Casillas et Buffon, et encore plus de Tintin, dont il collectionne les figurines, Delecroix vient de sortir la plus grosse année de sa carrière. Sans discussion possible. «Je pense en effet avoir franchi un palier dans le sens où j'aborde mieux les matches, avait-il récemment avoué sur le site de FF. Je me sens mieux sur le terrain et je suis plus présent derrière l'équipe.» Sous contrat avec les chamois jusqu'en juin 2016, le portier devrait poursuivre l'aventure dans la ville des Deux-Sèvres la saison prochaine. La Ligue 1 attendra un peu.

Etoile d'Or FF joueurs de champ : Kevin Malcuit (défenseur, Niort, 23 ans)

Parisien de naissance, repéré au Racing CF chez les jeunes, Malcuit débarque à l'AS Monaco à seulement dix-sept ans. Mais le défenseur, formé comme attaquant, ne s'y impose jamais. Des matches solides avec les U19 et la réserve princière, mais seulement deux apparitions en Ligue 2 chez les pros. La suite ? Un prêt à Vannes, en janvier 2012. Pour jouer. «A mon retour à l'ASM j'ai dit que je ne voulais pas végéter en CFA. J'avais envie d'évoluer au moins dans l'antichambre pro et j'ai été transféré à Fréjus-Saint-Raphaël.» En National. Sans succès, encore. «J'avais demandé à partir de Fréjus, mais le club n'a pas voulu, a-t-il expliqué à son arrivée à Niort, en janvier 2014. Il y avait des problèmes relationnels avec l'encadrement. Ce n'était plus possible, et là j'ai obtenu la résiliation de ma dernière année de contrat. Tout s'est fait très vite. Je n'ai même pas eu le temps de prévenir mes coéquipiers de mon départ pour Niort.» Le début d'une nouvelle carrière. Titulaire indiscutable depuis le début de la saison, le Chamois, capable de jouer au milieu de terrain et en défense, a longtemps régné sur le classement des Étoiles FF. Et vu un paquet de recruteurs défiler au stade René Gaillard. Bordeaux, Saint-Étienne, Nantes et Caen sont déjà sur le coup, prêts à lui offrir un contrat. Ses dirigeants lui ont promis de le libérer.

Olivier Bossard
Réagissez à cet article
500 caractères max