Spain's Rodrigo Moreno celebrates after scoring his side's second goal during the UEFA Nations League soccer match between England and Spain at Wembley stadium in London, Saturday Sept. 8, 2018. (AP Photo/Frank Augstein) (L'Equipe)
Sélections

L'équipe type de la semaine internationale (1/2)

Entre les éliminatoires de la CAN 2019, la toute nouvelle Ligue des nations européenne et toute une série de matches amicaux, l'activité des sélections bat son plein depuis jeudi. Voici notre équipe type (en 3-4-3) de cette première moitié de semaine internationale.

Alphonse Areola (France)

Débuter en équipe de France face à l'Allemagne n'est pas ce qu'il y a de plus simple. Mais le portier du PSG s'en est tiré admirablement bien, jeudi à Munich. Autoritaire et rassurant tout au long du match, Areola s'est surpassé dans la dernière demi-heure avec quatre sauvetages déterminants, entre une parade de qualité sur une frappe enroulée de Reus dans l'axe, un intervention des deux poings sur une demi-volée de Hummels, une manchette sur un ballon de Muller qui prenait la direction de la lucarne et une main droite en or sur une tête à bout portant de Ginter. Un superbe baptême du feu, quoi !
Alphonse Areola a réalisé une première mémorable sous le maillot des Bleus en Allemagne. (P.Lahalle/L'Equipe)
Alphonse Areola a réalisé une première mémorable sous le maillot des Bleus en Allemagne. (P.Lahalle/L'Equipe)

Philemon Otieno (Kenya)

Belle performance en éliminatoires de la CAN : le Kenya d'Otieno, très solide et attentif derrière, surprend le Ghana sur un csc de Opoku et défend bec et ongle l'avantage malgré l'expulsion de Onyango dans le dernier tiers du match.

Sergio Ramos (Espagne)

Les supporters anglais, qui n'ont pas oublié la blessure de Mohamed Salah, chouchou de Premier League, en finale de C1, l'ont copieusement sifflé à chaque fois qu'il touchait le ballon. Mais ce traitement de faveur n'a en rien perturbé le capitaine de la Roja, qui a mis Harry Kane sous l'éteignoir et est rentré de Londres avec une belle victoire (2-1) sur l'équipe aux trois lions pour les débuts de Luis Enrique sur le banc espagnol à l'occasion de ce sommet de Ligue des Nations.

Mats Hummels (Allemagne)

La Nationalmannschaft et lui avaient beaucoup à se faire pardonner après leur Mondial raté. Le 0-0 face aux Bleus en Ligue des Nations ne scelle pas encore la paix avec les supporters allemands, mais l'on est sur la bonne voie. C'est que le défenseur central du Bayern a délivré une excellente prestation, s'imposant comme le meilleur des siens, en compagnie de Neuer. Plutôt rassurant lorsque l'on a croisé le fer avec des clients comme Griezmann, Mbappé et Giroud !
Le capitaine de la Roja Sergio Ramos n'a pas laissé l'occasion à Harry Kane de se mettre en valeur lors de la victoire en Angleterre (L'Equipe)
Le capitaine de la Roja Sergio Ramos n'a pas laissé l'occasion à Harry Kane de se mettre en valeur lors de la victoire en Angleterre (L'Equipe)

Faïz Selemani (Comores)

Pour ses débuts sur le banc du Cameroun, le tandem néerlandais Seedorf-Kluivert ne s'attendait sûrement pas à souffrir autant. Toujours est-il que, hier, les Lions Indomptables ont été sérieusement accrochés en éliminatoires de la CAN 2019 et peuvent s'estimer heureux du 1-1 ramené de leur déplacement dans l'Océan indien. Les Comoriens leurs ont mis la pression tout le match, notamment Faïz Selemani, hyper actif dans son couloir droit. Le natif de Marseille est à l'origine du but de Ben Nabouhane en début de rencontre et a régulièrement mis en difficulté la défense camerounaise.

Piotr Zielinski (Pologne)

Omniprésent. Pour déclencher ou prolonger l'action, pour étouffer Jorginho, son ancien coéquipier à Naples, ou pour ouvrir la marque d'un plat du pied droit, Zielinski a été sans contestation possible le meilleur des Polonais qui sont allés chercher un encouragent nul (1-1) face à une Italie encore en chantier, démontrant ainsi avoir toute leur place dans cette «première division» de Ligue des nations.

Steven Zuber (Suisse)

Sa frappe du gauche en pleine lucarne a ouvert le festival suisse, samedi, un éclatant 6-0 face à l'Islande, plus gros carton de cette première journée de Ligue des nations.

Eden Hazard (Belgique)

Balade de santé (4-0) des Diables Rouges en amical face à l'Ecosse à Glasgow et grosse prestation de la famille Hazard. On pense à la passe décisive de Thorgan pour le but de Lukaku à la demi-heure de jeu. On pense aussi et surtout au bijou d'Eden, un râteau suivi d'une superbe frappe du gauche, au retour des vestiaires, pour le capitaine belge, qui a ensuite offert le ballon du 3-0 à Batshuayi.
Auteur d'une solide prestation en amical face à l'Ecosse, Eden Hazard a notamment inscrit un but magnifique et délivré une passe décisive. (Reuters)
Auteur d'une solide prestation en amical face à l'Ecosse, Eden Hazard a notamment inscrit un but magnifique et délivré une passe décisive. (Reuters)

Douglas Costa (Brésil)

Samedi dans le New Jersey, le Brésil a facilement battu les Etat-Unis (2-0) en amical et l'ailier de la Juve a mis le feu pendant une heure dans son couloir droit, délivrant notamment un caviar pour le but de Firmino. L'une de ses meilleures prestations en Seleçao.

Rodrigo (Espagne)

L'attaquant de Valence a profité de l'absence de Diego Costa pour marquer des points aux yeux de son sélectionneur : c'est lui qui a remisé pour le but égalisateur de Saul dans le premier quart d'heure et c'est encore lui qui a frappé, d'une impeccable reprise du gauche au premier poteau, sur un coup-franc de Thiago Alcantara.

Luis Suarez (Uruguay)

Avec deux buts et une passe décisive, l'attaquant du Barça a assommé à lui seul le Mexique dans le match amical organisé à Houston, aux Etats-Unis, et largement remporté (4-1) par la Celeste. «El Pistolero» pointe désormais à 55 buts et 31 assistances en 104 matches en équipe d'Uruguay. Personne n'a jamais fait aussi bien du côté de Montevideo !
 
Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max