Taïder est une des révélations de Serie A (L'Equipe)

L'Italie en mode Fennec

La Serie A est en train de devenir une terre d'asile pour les internationaux algériens. Avec l'arrivée de Belfodil à l'Inter ou de Belkalem à l'Udinese, l'Italie n'a pas de complexe à recruter Made in Algeria. Décryptage.

Moins prisés en France, les joueurs algériens ont mis le cap vers la péninsule italienne. C'est désormais plus qu'une tendance, puisque cet été encore, les petits Fennecs alimentent la rubrique des transferts en Italie. Au coeur du mercato de l'Inter, l'épisode Ishak Belfodil a été vivement commenté. Arrivé discrètement de Lyon à Bologne en janvier 2012, l’attaquant a vite flambé. Celui que surnomme le président Moratti : «Le nouveau Benzema» vient de s'engager pour cinq saisons avec les Nerazzurri et 10 millions d'euros d'indemnité de transfert. Tête d'affiche lors de ce mercato d’été, il n'est pas le seul joueur à être visé par des cadors de Serie A. Parti de Grenoble en 2011, Saphir Taïder a vu sa cote monte en flèche après une saison pleine à Bologne. Ce milieu relayeur de 21 ans a toutes les qualités pour se hisser dans les meilleurs clubs. Désiré par le VfB Stuggart qui s’est avancé sur le dossier, il est aussi apprécié par l'Inter qui s'est renseigné à son sujet. Brillant avec les Fennecs où il s'est imposé comme un maillon essentiel depuis son arrivée en mars dernier (4 matches pour 2 buts et 2 passes décisives), le milieu de terrain serait aussi très sensible à l'idée de refaire une saison pleine avec son club avant de trouver un point de chute plus ambitieux.

Suivi par la Ligue 1, un peu frileuse sur le cas du roc de la JS Kabylie, Essaid Belkalem  s’est engagé pour cinq saisons avec l’Udinese. Le défenseur central, couvé en sélection par Vahid Halilhozdic, n’a pas coûté un seul dinar à la famille Pozzo. Il était en fin de contrat et pourrait succéder à Mehdi Benatia en charnière centrale. Derrière eux, il y a ceux qui connaissent parfaitement la maison italienne. Djamel Mesbah (Parme) et Abdelkader Ghezzal (Bari) sont des habitués. L'un et l'autre ont déjà connu plusieurs divisions en Italie. Arrivé sur la pointe des crampons en 2008 à Avellino, Mesbah, capable d'évoluer sur tout le couloir gauche, a évolué la saison dernière au Milan AC (14 matches). Abdelkader Ghezzal, le frère aîné du Lyonnais Rachid, est un véritable baroudeur local (6 clubs en Italie). Aujourd'hui à Bari (Serie B), il avait posé ses bagages à Crotone en 2005. Ce puissant attaquant y a brillé et inscrit 20 buts en 35 matches devenant le meilleur buteur étranger de l'histoire en Serie C. Recruté en Serie A, Le natif de Décines a finalement réussi ses meilleures saisons avec Sienne.

Suivi par la Ligue 1, un peu frileuse sur le cas du roc de la JS Kabylie, Essaid Belkalem s'est engagé pour cinq saisons avec l'Udinese.

La légion Verte pourrait très bientôt s’agrandir. Le promu Livourne est très intéressé par le Monégasque Carl Medjani. Le Stéphanois Faouzi Ghoulam est l'objet d'une cour assidue de la part du Torino (deux offres refusées par l’ASSE). Le gaucher est aussi dans le viseur du Genoa et de la Sampdoria. A la recherche d'un vrai tournant dans sa carrière, Ryad Boudebouz, en mal d’amour en Ligue 1, se sait suivi de autre côté des Alpes où sa patte gauche pourrait trouver preneur. Des récentes rumeurs évoquaient un possible intérêt de l’Inter.

Nabil Djellit