Soccer Football - Ligue 1 - Olympique de Marseille v Olympique Lyonnais - Orange Velodrome, Marseille, France - May 12, 2019   Lyon's Maxwel Cornet celebrates scoring their first goal with team mates   REUTERS/Philippe Laurenson (Reuters)
Ligue 1 - 36e journée

L'OL humilie l'OM au Vélodrome grâce à Cornet et Dembélé et se rapproche de la Ligue des champions

Dans un contexte tendu, et des supporters qui ont déployé de nombreuses banderoles hostiles, l'OM s'est lourdement incliné dans le choc des Olympiques face à Lyon. Deux buts de Cornet et un autre de Dembélé ont fait gonfler le score (0-3). Les Gones prennent quatre points d'avance sur l'ASSE dans la course à la Ligue des champions. Marseille, qui a fini à dix après l'expulsion de Caleta-Car, poursuit son chemin de croix.

La leçon : Lyon, à sa main, maîtrise son sujet et assure l'essentiel

Après avoir vu Saint-Étienne se saborder sur sa pelouse contre Montpellier vendredi soir (0-1), les hommes de Bruno Genesio avaient l'occasion de faire un grand pas vers les tours préliminaires de la prochaine Ligue des champions. Pour cela, il fallait, dans l'ambiance électrique du stade Vélodrome, se défaire de Marseillais bien loin des places européennes. Genesio préférait aligner Cornet sur l'aile droite en lieu et place de Traoré. De son côté, Garcia faisait le choix de se passer des services de Payet et Thauvin et titularisait Radonjic sur l'aile droite et un trio Lopez-Gustavo-Strootman dans l'entrejeu. Après dix minutes plutôt animées et équilibrées, où Caleta-Car allumait la première mèche sur corner (5e), les Lyonnais prenaient l'ascendant. Sous la coupe d'un Tanguy Ndombele très inspiré, les Gones dominaient progressivement les débats. Après un festival de Ferland Mendy couloir gauche, Léo Dubois tentait sa chance mais sa frappe fuyait largement le cadre (10e). Les Marseillais répliquaient timidement par l'intermédiaire de Lucas Ocampos sur une jolie demi-volée (17e). Mais au fil des minutes, les Phocéens voyaient leur bloc s'étirer de manière quelque peu inquiétante. Et face au pouvoir offensif rhodanien, la sanction était immédiate. Après avoir chipé le ballon dans la surface sur une frappe loupée de Houssem Aouar, Maxwel Cornet, aux prises avec Boubacar Kamara, fusillait Steve Mandanda et lançait de fort belle manière les siens (0-1, 24e).
Caleta-Car expulsé, le naufrage marseillais en fin de match.
Sonnées, les ouailles de Rudi Garcia peinaient à réagir. Et les Lyonnais, eux appuyaient où ça fait mal. Ndombele faisait régner sa loi au milieu et envoyait une amour de passe cachée à destination de Memphis Depay qui s'emmêlait les pinceaux dans la surface (29e). Sans grande cohérence collective, Marseille trouvait néanmoins des ressources et se rebellait. Après un cafouillage, Kevin Strootman décochait une frappe mais celle-ci, contrée par Ndombele, finissait sa course sur le poteau d'Anthony Lopes (37e). Toutefois, à quelques minutes de la pause, Depay trouvait le moyen de démolir une occasion nette de doubler la mise (41e). Au sortir des vestiaires, les spectateurs voyaient la rencontre s'emballer. Durant un petit quart d'heure. Cornet, dans un premier temps, voyait sa frappe stoppée sur la ligne par Jordan Amavi. Ensuite, Mario Balotelli, par deux fois (47e et 48e), vendangeait des opportunités de remettre les compteurs à zéro. S'en suivait alors une fin de match cauchemardesque pour la bande de Rudi Garcia. Après avoir retenu illicitement Martin Terrier alerté dans la profondeur, Duje Caleta-Car laissait ses partenaires finir la rencontre en infériorité numérique (66e). Du pain béni pour les troupes de Bruno Genesio, qui parachevaient leur succès sur deux nouveaux pions dans les dix dernières minutes de la partie. Moussa Dembélé d'abord, sur une jolie frappe enroulée (0-2, 84e) et Cornet (0-3, 86e), bien lancé par Aouar, pliaient l'affaire. Ainsi, Lyon, solide troisième du classement, s'offre un bol d'air frais en prenant quatre points d'avance sur son premier poursuivant, les Verts. L'OM, lui, sombre une nouvelle fois. Et ça n'étonnera personne.

Lire :
-Les notes du match

Le gagnant : Ndombele a été grandiose

Il aura été dans tous les bons coups dimanche soir. Très actif dans l'entrejeu, aussi bien avec que sans ballon, Tanguy Ndombele a vomi son talent sur la pelouse du Vélodrome. D'une justesse absolue au moment de sortir le ballon et aérer le jeu de son escouade, le jeune international français s'est aussi montré très en vue dans les trente derniers mètres adverses, envoyant caviar sur caviar à ses attaquants et notamment Memphis Depay, qui n'aura cessé de croquer bon nombre d'opportunités. En somme, l'ancien Amiénois aura apporté du contrôle mais surtout de la folie et une créativité de tous les instants pour mener les siens vers un succès facile. Et ainsi, sécuriser, pratiquement, une place en Ligue des champions la saison prochaine.

Lire :
-
Ndombele, le très grand match

Le perdant : Caleta-Car a coulé

Peu aidé par un bloc disloqué et une animation défensive en totale perdition, Caleta-Car a sombré face aux Lyonnais. Décidément, le vice-champion du monde croate éprouve toutes les peines du monde face aux hommes de Bruno Genesio. En effet, ce dernier, comme au match aller en septembre dernier, a vu rouge en étant expulsé peu après l'heure de jeu en retenant Terrier qui filait vers le but. Une partition catastrophique donc, et une erreur qui aura définitivement précipité la chute des siens. Une soirée à oublier donc, et au plus vite.

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Pelao78 13 mai à 10:41

Champions ligue 2 dominos project !

Gascon64 13 mai à 3:40

bon OL commence PRENDRE L'EAU et hop, on sort un bon joueur adverse qui laisse ensuite des ouvertures, comme je l'avais dit avant le match, penos et/ou equipe a dix, bon voila la messe est dite, OL est encore illegalement en C1. esperons que cela s'arrete un peu !!

leminusculechateaulin 12 mai à 23:39

Très bon choix de Gene sui , mais l OM à tout à revoir ( un gros cafouillage)

voir toutes les réactions
ADS :