kamara (boubacar) germain (valere) (A.Reau/L'Equipe)
Ligue 1 - 10e journée

L'OM est quatrième de Ligue 1 après sa victoire face à Strasbourg

Sous un déluge, Marseille a rapidement pris les devants grâce à Kamara pour tenir cet avantage jusqu'au bout, Strootman marquant un penalty dans le temps additionnel (2-0). Dans un match du dimanche soir pas franchement emballant. L'OM renoue avec la victoire et figure au quatrième rang avant de se rendre au Parc des Princes dans une semaine. De son côté, Strasbourg, relégable, n'est pas loin de la crise.

La leçon : Marseille est quatrième de Ligue 1 !

Ça paraît à peine croyable au regard de la série de l'OM entre septembre et octobre (trois nuls, une défaite à Amiens). Mais, oui, Marseille est cinquième de Ligue 1 au terme de cette dixième journée. À un point de Reims, troisième. Idéal à une semaine d'un déplacement toujours très attendu au Parc des Princes. Face à Strasbourg, l'OM n'aura eu besoin que de trois minutes pour cueillir à froid les Alsaciens. Un coup franc raté de Benedetto atterrissait au deuxième poteau vers Strootman. Intelligemment, le Néerlandais servait Kamara qui inscrivait son deuxième but en Ligue 1 (1-0, 3e). Le pauvre Sels était trompé par la déviation involontaire d'Ajorque.
 
Sans les montants strasbourgeois (poteau de Caleta-Car, 20e ; barre de Radonjic, 55e), l'OM aurait très vite fait le trou. Au lieu de ça, les hommes de Villas-Boas sont restés à portée de tir de leurs adversaires. Au point presque de se faire peur dans les dernières minutes. Seulement voilà, les coéquipiers de Thomasson ont proposé une prestation bien inquiétante. Pauvre techniquement et dans les intentions. C'est simple, pas une seule opportunité n'a été véritablement dangereuse. Dans le temps additionnel, Strootman inscrivait un deuxième but sur penalty après une faute de Simakan sur Benedetto (2-0, 90e+3). La cinquième défaite de la saison est peut-être celle qui va tirer le signal d'alarme pour les pensionnaires de la Meinau, relégables.

Le gagnant : Kamara, retour à la normale

Auteur d'un début de saison encourageant avec l'OM, Kamara avait vu ce bon état de forme être coupé par une suspension de deux rencontres après la fin de match houleuse contre Montpellier (1-1, 6e journée). Le minot a repris naturellement sa place et, même s'il est vrai qu'il n'a pas eu à véritablement s'employer, il a été rassurant et a même inscrit son premier but de la saison. Une confiance au beau fixe et un bon échauffement avant que le niveau ne s'élève très sérieusement dimanche prochain face à Mbappé et consorts. Le vrai test, ce sera là.

Le perdant : Ajorque, quelle galère !

Dimanche soir très délicat pour le Réunionnais. Positionné seul à la pointe de l'attaque, il a éprouvé les pires difficultés pour se rendre utile. Il a touché le cuir, mais il n'a que très peu perturbé la charnière centrale pour ensuite inquiéter un Mandanda tranquille. Ajorque, en galère techniquement, a finalement symbolisé le match de son équipe. Sans génie, sans inspiration et en manque criant de confiance. Il est aussi peut-être temps de se demander si Laurey n'aurait pas intérêt à épauler davantage son grand attaquant (1,97 m)...
Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :