abraham (david) luiz gustavo (F.Faugere/L'Equipe)
Ligue 1 - 18e journée (retard)

L'OM jouera contre Bordeaux son troisième match à huis clos total au Vélodrome

Pour la troisième fois de l'histoire du club, l'OM jouera un match à huis clos total au Vélodrome, mardi soir face à Bordeaux (19h, 18e journée), suite aux incidents ayant émaillé la rencontre face à Lille. Retour sur les deux précédents.

24 janvier 2007, 21e journée de Ligue 1, OM-Auxerre : 3-1

En raison des graves incidents survenus lors de Nice-OM, trois mois plus tôt, avec notamment un pompier qui a perdu deux doigts après avoir ramassé une bombe agricole lancée par un supporter olympien, la LFP inflige à l'OM un match à huis clos total. Troisièmes du classement, les Phocéens reçoivent donc Auxerre, onzième à sept points d'eux, dans un Vélodrome totalement vide. Ce qui ne les empêche pas de prendre les trois points grâce à un doublé de Franck Ribéry (7e, 38e) et à un but de Taye Taiwo (87e). Ireneusz Jelen avait égalisé pour les visiteurs (16e). «Il était difficile de se concentrer, c'était bizarre, dira après coup Ribéry, auteur de son premier doublé en Ligue 1. J'aurais préféré inscrire deux buts devant mes supporters».
Franck Ribéry félicité par Samir Nasri. (S.Mantey/L'Equipe)
Franck Ribéry félicité par Samir Nasri. (S.Mantey/L'Equipe)

20 septembre 2018, 1ère journée du groupe H de Ligue Europa, OM-Francfort : 1-2

L'OM débute sa campagne en Ligue Europa face à Francfort par un match à huis clos infligé par l'UEFA, en raison des incidents qui ont émaillé le quart de finale, la demi-finale et la finale de la précédente édition. L'UEFA a notamment retenu les charges de «perturbations dans le public», «coup d'envoi retardé», «actes de vandalisme», «usage de fumigènes» ou encore «jets d'objets». Le Groupama Stadium de Lyon, qui accueillait la finale (Atlético-OM : 3-0) avait notamment été détérioré. L'OM va cette fois avoir moins de réussite qu'en 2006 face à Auxerre. Devant plusieurs centaines de personnes (jardiniers, journalistes, invités, staff...), les Olympiens prennent pourtant le match par le bon bout en ouvrant la marque dès la 3e minute par Ocampos, qui s'en va célébrer devant... une tribune vide. Mais Lucas Torro remet l'Eintracht à hauteur peu après le retour des vestiaires (52e). Face à un adversaire réduit à dix suite à l'exclusion de Jetro Willems, pour un deuxième carton jaune, on se dit alors que les hommes de Garcia vont pouvoir arracher la victoire. Il n'en est rien. L'OM est même battu en toute fin de match sur un but de Jovic (89e). Le début d'une campagne catastrophique pour les Phocéens (1 point en 6 matches). - B. Ro.
Ocampos célèbre son but... tout seul. (F.Faugere/L'Equipe)
Ocampos célèbre son but... tout seul. (F.Faugere/L'Equipe)
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :