Jean-Michel Aulas et Frédéric Thiriez sont contents. (L'Equipe)
ECO

L1 à la mode portugaise

A voir Frédéric Thiriez et la Ligue batailler contre la Fédération, on se dit qu'il veut mettre les bouchées doubles et rattraper le retard sur le football anglais, en tout cas réduire l'écart. Souvenez-vous, le président de la LFP ambitionnait, en 2012, de voir le football français revenir sur le podium européen. Ce n'est pas gagné d'où le bras de fer engagé pour passer à la vitesse supérieure. Ce n'est pas parce que les clubs de l'élite, en rupture d'UNFP, créent un nouveau syndicat du nom de Première Ligue que l'élève va rejoindre le maître. La Premier League anglaise créée en 1992 est dans une autre galaxie. Ses droits TV à l'international dépassent à eux seuls les droits domestiques du Championnat de France : 900 millions d'euros par an contre 748 pour la Ligue 1 !

Lusitanos 1

Le football français rêve d'autonomie synonyme selon l'élite de développement. Mais il y a plus que quelques lettres de différence entre la Première Ligue et Premier League. En fait, L1 signifierait plutôt Lusitanos 1 tant le modèle portugais semble s'imposer aujourd'hui chez nous. Le modèle portugais ? On achète des joueurs à bon prix, on les expose en Coupes d'Europe et on les revend avec une belle plus value. C'est désormais la stratégie appliquée à Marseille, à Monaco et par la plupart des autres clubs. On distinguera le Paris Saint-Germain qui, avec ses moyens, est dans une autre économie, pour le coup proche du modèle anglais actuel. Ou Lyon qui perpétue à sa façon la tradition à la Guy Roux : je forme, je profite de mon élevage puis je vends en essayant là aussi de toucher la plus value. Mais hormis ces deux exceptions, la mode en Ligue 1 est au trading, au courtage : achetons à bon prix et rêvons de toucher le jackpot. Si le modèle portugais a fait ses preuves -le Portugal devance la France à l'indice UEFA-, il est un nouveau venu dans la culture du foot à la française, qui se découvre une passion subite pour la Ligue Europa ...
 
Vincent Chaudel
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :