Tous les joueurs susceptibles d'être concernés par le Mondial ont été contrôles au moins une fois. (Reuters)
CM 2018 - Dopage

La Fifa a effectué plus de 2000 contrôles antidopage lors de la Coupe du monde

Dans un rapport publié ce jeudi, la Fifa annonce avoir procédé, dans le cadre de son programme antidopage, à 2037 contrôles sur des internationaux concernés par le Mondial, depuis le début de l'année 2018.

A quelques jours du terme de la Coupe du monde, la Fifa a établi un bilan de son programme de contrôles antidopage. L'instance affirme avoir effectué 2037 contrôles sur l'année 2018, prélevant 3985 échantillons différents (urine, sang et sérum). Les joueurs des équipes demi-finalistes (France, Belgique, Croatie, Angleterre) ont été en moyenne contrôlés 4,41 fois depuis le début de l'année, certains l'ont été jusqu'à huit fois.
Sur l'ensemble des contrôles effectués, la Fifa précise qu'il n'y a eu qu'un résultat d'analyse anormal, justifié par un autorisation à usage thérapeutique (AUT), et trois résultats atypiques non classés dans les résultats anormaux après enquête. Deux AUT ont été délivrées au cours du tournoi.
Pour procéder à tous ces contrôles, la Fifa assure que son programme est «le plus exhaustif jamais mis en place pour une Coupe du Monde». En coordination avec les Confédérations, les Agences nationales antidopage et l'Agence mondiale antidopage, l'instance a établi un groupe cible de 1500 joueurs potentiellement concernés par le tournoi. «Chacun d'entre eux a ainsi fait l'objet de contrôles inopinés avant la compétition, tandis que des contrôles systématiques ont aussi été effectués pendant la compétition, à la fois après les matches et les jours sans match.»
Réagissez à cet article
500 caractères max