Gianni Infantino, le président de la FIFA. (E. Garnier/L'Équipe)
FIFA

La FIFA envisage de réformer le marché des transferts

La FIFA souhaite limiter l'influence et les commissions des agents et réduire le nombre de prêts.

Selon le New York Times, la FIFA devrait approuver, ce mercredi en comité exécutif, une réforme du marché des transferts visant à « limiter l'influence des plus grands agents et empêcher des clubs comme Chelsea, la Juventus ou Manchester City de stocker leurs talents ».
Pour atteindre cet objectif, la FIFA envisage de limiter les commissions d'agents (3 % s'ils sont payés par le club acheteur et le joueur, 6 % s'ils le sont par le club vendeur) et d'interdire à ces mêmes agents d'être rémunérés par les deux parties.
Dans le même temps, la FIFA souhaite limiter également le nombre de prêts de joueurs de plus de 21 ans, non formés au club, à huit dès la saison 2021-2022 puis six à partir de 2022-2023.
Réagissez à cet article
500 caractères max
zizou650 25 sept. à 13:25

L'idée serait surtout d'indexer le coût des transferts par : 1*Le salaire actuel du joueur / 2*La durée restante de son contrat / 3*Son implication sportive (note, titularisation, stat, etc..)... ce qui donnerait plus de logique aux coûts astronomiques que prennent certains transferts. Exple : un joueur "gagne" 12M€/an et qui lui reste 2 ans de contrats. Sa côte de performance est de 3.2 (déterminé par calcul) ; cela donnerait une mutation de 76.8M€ + variable économique de standing.

opale62 25 sept. à 11:28

et forcer les agents à signer cette nouvelle formule, sous peine de voir les contrats de leurs protégés annulés - les limiter aussi lors de conférences de presse(n'est-ce pas mesdames NARA & RABIOT?)

ADS :