Championnat des étoiles
s'abonner
La LFP se mobilise contre les violences faites aux femmes. (A. Réau/L'Équipe)
Violences faites aux femmes

La LFP et la FIFA se mobilisent contre les violences faites aux femmes

La Ligue de Football Professionnel (LFP) et la FIFA se mobilisent ce mercredi 25 novembre à l'occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

À l'occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, ce mercredi 25 novembre, la Ligue de Football Professionnel (LFP) en association avec Solidarité Femmes, se mobilise pour lancer la Tribune contre la violence.
« Depuis plusieurs saisons, la LFP travaille aux côtés de Solidarité Femmes pour sensibiliser et alerter les supporters, et par-delà toutes les personnes s'intéressant au football, au sujet des violences conjugales. De nombreux clubs professionnels oeuvrent également au quotidien sur leur territoire pour lutter contre toutes les formes de violences faites aux femmes », explique l'instance dans son communiqué.

lire aussi

La Serie A se mobilise contre les violences faites aux femmes
La LFP rappelle qu' « en 2019, 142 310 personnes ont été victimes de violences conjugales, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, un chiffre en hausse de 16 % sur un an. Environ 126 000 victimes de ces violences par leur partenaire sont des femmes. »

Un clip avec plus d'une trentaine de femmes

Un clip a été réalisé avec plus de 30 femmes qui ont « donné leur voix à ce projet ». Les joueuses et membre du staff de l'Olympique Lyonnais (Amandine Henry, Amel Majri, Camille Abily, Sarah Bouhaddi, Selma Bacha, Wendie Renard), les joueuses de l'AJ Auxerre (Manon Couvreur, Talya Gace, Mélissa Lucas), du FC Metz (Candice Gherbi et Célia Rigaud), du Toulouse FC (Marie Cimati) et du RC Strasbourg Alsace (Chloé Rochet), les équipes administratives du FC Chambly Oise et de l'USL Dunkerque mais aussi les journalistes Vanessa Le Moigne (beIN Sports), Marina Lorenzo (Téléfoot) et Marie Portolano (Canal+).
De son côté, la Fédération internationale se mobilise également avec l'OMS, la Commission européenne et le Groupe sport du Parlement européen en reconduisant la campagne #SafeHome. « Cette annonce intervient sur fond de recrudescence de la pandémie mondiale de COVID-19 et d'instauration d'un reconfinement dans de nombreux pays, ce qui exacerbe les risques pesant sur les femmes et les enfants victimes de maltraitance », explique la FIFA dans son communiqué.

lire aussi

Romain Perraud et Eve Périsset s'engagent
Dix-neuf footballeurs, anciens et actuels, ont participé à la campagne de sensibilisation vidéo diffusée sur les chaînes numériques de la FIFA. Álvaro Arbeloa, Rosana Augusto, Vítor Baía, Khalilou Fadiga, Tomasz Frankowski, Matthias Ginter, David James, Andrzej Juskowiak, Giorgos Karagounis, Annike Krahn, Marco Materazzi, Milagros Menéndez, Noemi Pascotto, Graham Potter, Mikaël Silvestre, Kelly Smith, Óliver Torres, Clémentine Touré et Theodoros Zagorakis se sont mobilisés pour cette campagne.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 25 nov. à 15:00

Déjà ! ? Leur réactivité a failli me surprendre. Ca ne fait que 4 ou 5 ans que tout le monde tape sur des gamelles pour éveiller les institutions au problème. Enfin mieux vaut tard que jamais.

ADS :