La FIFA va devoir choisir à qui elle confie les contrôles antidopage.  ( REUTERS)
Coupe du Monde 2022

La nouvelle Agence de contrôles internationale (ITA) propose ses services à la FIFA pour le Mondial 2022

La nouvelle agence internationale chargée des contrôles antidopage espère être choisie pour le Mondial 2022.

Déjà chargée des contrôles lors des prochains Jeux olympiques de Tokyo en 2020, la nouvelle Agence de contrôles internationale (ITA), opérationnelle depuis juillet à Lausanne, ne serait pas contre s'occuper aussi de la Coupe du monde 2022 au Qatar. L'ITA «serait ravie de fournir des services à la FIFA pour le Mondial au Qatar, on a la capacité de le faire», a déclaré son directeur général, Benjamin Cohen, ce jeudi.
«Cela permettrait aussi à la FIFA de pouvoir dire qu'elle a totalement externalisé ce service et aussi peut-être de donner à certains fans de foot la garantie qu'il existe un programme totalement indépendant dans le cadre d'une Coupe du monde, je vais m'y atteler», a ajouté le dirigeant suisse.
À la mi-juillet, la Fédération internationale a annoncé qu'aucun cas de dopage n'avait été décelé durant le Mondial 2018 disputé en Russie et remporté par la France. L'ITA, fondation à but non lucratif présidée par l'ancienne ministre des Sports française Valérie Fourneyron, a également signé un partenariat pour prendre en charge le programme antidopage de la Fédération internationale de tennis de table.
Réagissez à cet article
500 caractères max