Le grand « T » est à nouveau apparu ce week-end à l'Allianz Arena lors du « Klassiker » entre le Bayern Munich et le Borussia Dortmund. (Reuters)
Allemagne - Bayern

La publicité humaine de Deutsch Telekom à l'Allianz Arena surprend encore

Le grand « T » blanc dessiné par des supporters dans une tribune du stade du Bayern Munich lors du sommet contre le Borussia Dortmund, samedi, en a intrigué plus d'un. Was ist das ?

Pendant que le Bayern Munich écrasait le Borussia Dortmund, samedi en Championnat d'Allemagne (4-0), certains téléspectateurs du « Klassiker » en France et dans le monde se sont étonnés de voir apparaître dans l'Allianz Arena une drôle de publicité humaine pour Deutsch Telekom, l'un des principaux sponsors du club bavarois.
Placés dans le bas de la tribune opposée aux vestiaires, près du poteau de corner, une poignée de supporters en pancho et casquette blancs formaient un grand « T », traversé horizontalement par une ligne de quatre carrés, parfaite imitation du logo de l'opérateur télécom allemand qui apparaît sur la poitrine des joueurs en tant que sponsor maillot du « rekordmeister ». Qui sont ces « panchos » ? Sont-ils payés pour ça ? Et comment en être, nous aussi ?

Une animation créée à l'origine par des supporters

Une petite recherche nous a d'abord permis de comprendre que cette publicité atypique est apparue il y a déjà près de vingt ans et qu'elle dérive d'une initiative de supporters du Bayern que la marque s'est appropriée.
En octobre 2001, lors d'un match de Ligue des champions contre le Spartak Moscou (5-1) au stade Olympique (Olympiastadion), un groupe de fans habillés les uns en blanc, les autres en rouge, avaient dessiné en tribunes un énorme « YA » (« OUI »), une manière de dire leur approbation à la construction d'une nouvelle enceinte - la future Allianz Arena, inaugurée en mai 2005 (75 000 places). Quelques mois plus tard, Deutsch Telekom, devenu partenaire du club bavarois en 2002, a repris l'idée dans une optique commerciale et ne l'a plus abandonnée.
Enfin presque. Le « T » humain a pu passer inaperçu aux yeux des observateurs les moins attentifs car il n'apparaît que lors des matches à domicile du Bayern Munich en Bundesliga et encore pas par tous les temps. Un porte-parole de Deutsch Telekom a expliqué à la presse allemande que trop d'ensoleillement et de tenues claires dans les tribunes au printemps et pendant l'été nuisaient à sa visibilité et qu'il était donc de sortie plutôt en automne et en hiver.

Les « panchos » priés de faire pipi avant le match

Vous pouvez vérifier en comptant sur la photo : il faut 58 personnes pour composer le « T » et les quatre carrés. Des petits chanceux qui peuvent voir le match de très près, à quelques mètres des joueurs. Mais n'a pas le privilège de revêtir le pancho blanc qui veut. Ces places très recherchées sont réservées aux seuls stagiaires de Deutsch Telekom. Qui profitent du spectacle gratuitement et sont également défrayés pour leur déplacement de tous les coins du pays. Mais pas plus d'une fois par saison. Sans doute parce que l'énorme entreprise (250 000 salariés) compte de nombreux stagiaires...
La presse allemande fourmille de reportages « embarqués » dans le « T » de Deutsch Telekom. On y apprend que les « panchos » sont priés de prendre leurs précautions avant le coup d'envoi pour ne pas avoir à s'éclipser pendant le match pour satisfaire un besoin naturel, ce qui aurait pour effet de brouiller le « T ». À part ça, aucune consigne particulière. La consommation de bière - qui peut avoir des conséquences sur ce qui précède - et de saucisses est libre.
Matérialisé par des générations de jeunes travailleurs, le « T » a aussi été détourné par des supporters en colère. Il faut dire que via sa filiale Magenta TV, Deutsch Telekom diffuse les matches de D3 allemande depuis la saison dernière et surtout les matches du lundi en Bundesliga, une programmation très critiquée par les supporters et que la Ligue allemande, sous leur pression, a décidé d'arrêter à compter de 2021-2022.
En mars dernier, les supporters de Zwickau (D3), également familiers, à quelques kilomètres de là, des tribunes du RB Leipzig (D1), ont fêté ça en reconstituant le « T » devant les caméras. Mais en l'utilisant dans le mot « dikta « T » ur » et la phrase « TV-Dikta « T » ur abschaffen ! » : « La dictature télé a été éliminée ! » Kolossal !
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :