Jürgen Klopp n'a pas  vraiment compris la polémique autour de Mesut Özil. (Presse Sports)
Ligue des Champions - Groupe C

La revue de presse avant le coup d'envoi de la Ligue des champions : Le PSG, «un amas de joueurs coûteux» mais «plus gros test de la saison» pour Liverpool

Avant le choc entre Liverpool et le PSG, la presse anglaise a décortiqué le match à venir. Et croit fermement en les chances des Reds face à un PSG qui se cherche encore.

Pour Liverpool et le PSG, la confrontation de ce mardi aura les allures d'un premier gros test de la saison. Pour des raisons différentes. Les Parisiens, eux, survolent la Ligue 1 et doivent passer un cap face aux grosses écuries en Ligue des champions. Les Reds, s'ils carburent tout autant que leurs adversaires en Championnat, doivent surtout prouver que leur parcours européen de la saison dernière n'était pas un sporadique coup d'éclat. «Liverpool doit montrer que c'est un club qui progresse avec une équipe excitante, et qu'une institution avec une histoire en Ligue des champions peut être compétitive avec les réalités économiques du football moderne», écrit le quotidien anglais The Independent.

La presse anglaise n'hésite d'ailleurs pas à appuyer le paradoxe entre les deux clubs et la question financière, quitte à dézinguer un PSG qu'elle décrit à l'antithèse du club de la Mersey. The Independent toujours : «Jürgen Klopp a amélioré progressivement l'équipe grâce à des transferts spécifiques mis à disposition d'un style de jeu défini. Dire que cela n'a pas été le cas au PSG serait un euphémisme. Il y a un vague sentiment de ''projet'', mais la plupart du temps seulement défini en amassant des joueurs coûteux
Toutefois, l'arrivée de Thomas Tuchel, tenu en haute estime outre-Manche, pourrait avoir changé la donne. «Le PSG n'a jamais réussi à dépasser les quarts. Mais les choses ont changé en coulisses depuis l'arrivée de Thomas Tuchel, qui tente de faire fusionner un groupe d'invidualités en une équipe capable du succès», écrit le Daily Mail.

«Individuellement, nous leur causerons plus de problèmes»

Sur le plan purement sportif, les médias outre-Manche et leurs consultants placent souvent Liverpool sur un piédestal. «Je pense que individuellement, nous leur causerons plus de problèmes qu'ils ne nous en causeront», a déclaré sur BeIn Sports la légende de Liverpool John Barnes, appuyant les propos de Jürgen Klopp en conférence de presse, qui disait ne vouloir échanger aucun de ses joueurs offensifs contre ceux du PSG. Malgré tout, l'entraîneur allemand a mis en avant les qualités du trio parisien, arguant que l'opposition de ce mardi serait «le plus gros test en termes de prestation défensive.» Une hypothèse que soutient Phil Thompson, ancienne gloire de Liverpool et consultant pour Sky Sports : «C'est une grosse marche, pas seulement pour les attaques des deux équipes mais pour les défenses. Il sera super de voir si Alexander-Arnold, Van Dijk, Gomez et Robertson peuvent lutter.»

Lire aussi : MCN vs MSF : deux trios détonants
«116 jours après Kiev, ce n'est pas le désespoir de la défaite qui entoure l'équipe de Klopp, mais la course exaltante à la finale de la saison dernière marque un début»
Pour certains journaux, la finale disputée par Liverpool la saison dernière a modifié le rapport de force. Et les Reds auraient pris davantage de poids. «Il fût un temps où, à l'approche de Neymar et Mbappé, Liverpool aurait été outsider face au PSG. Mais ce temps est révolu : 116 jours après Kiev, ce n'est pas le désespoir de la défaite qui entoure l'équipe de Klopp, mais la course exaltante à la finale de la saison dernière marque un début», écrit le quotidien The Guardian. C'est donc avec beaucoup de confiance que le club de la Mersey aborde ce match d'ouverture du groupe C. A voir si le PSG, de son côté, aura les armes pour faire déjouer les résidents d'Anfield.
Antonin Deslandes
Réagissez à cet article
500 caractères max
ombiloba1 18 sept. à 16:11

La presse anglaise rigole j'espère!? ^^ C'est pas le championnat qui attire à coups de millions les meilleurs joueurs du monde??? ^^