benkhedim (bilal) *** Local Caption *** arrivee des joueurs (A.Reau/L'Equipe)
Maghreb FC

Larouci, Hamache, Benkhedim... Ces cinq jeunes qui montent

Invité récemment sur la radio algérienne, le président de la fédération locale, Kheireddine Zetchi, s'est laissé aller à quelques confidences : «Plusieurs joueurs binationaux vont jouer pour l'Algérie». Le boss du football a même installé une task force pour détecter et séduire le plus rapidement possible les meilleurs talents. 140 joueurs, âgés de 16 à 23 ans, évoluant majoritairement dans des clubs de Ligue 1 et Ligue 2, auraient déjà été repérés par la cellule de détection. On vous présente quelques profils qui plaisent particulièrement...

Bilal Benkhedim

19 ans, Saint-Étienne
Si l'AS Saint-Etienne vient de recruter Adil Aouchiche, les Verts possèdent déjà en leur sein une très belle promesse évoluant dans le même secteur de jeu : Bilal Benkheddim. Ces dernières années, à juste titre, le natif d'Alès a été considéré comme l'un des meilleurs éléments du centre de formation. Les Verts ont rapidement offert un premier contrat pro au droitier. Ses qualités de dribbles et sa vitesse d'exécution n'ont pas échappé à Claude Puel lors de son arrivée dans le Forez. Le technicien français l'a lancé la saison dernière dans le grand bain de la L1 et de la Ligue Europa (6 apparitions dont 3 en L1). À l'aise dans un style de meneur de jeu à l'ancienne, il a conduit les Verts à la victoire en finale de la Coupe Gambardella (buteur en finale contre Toulouse en 2019). La pépite s'est aussi illustrée au tournoi de Limoges en 2018 où il a été élu meilleur joueur de la compétition sous les couleurs des Bleuets U18. Plus récemment, c'est au tournoi de Toulon qu'il a fait parler de lui avec une performance XXL dans un rôle de relayeur avec les U20. Enfin, il s'est offert son premier but en pro en Coupe de la Ligue face à Nîmes (1-2, 18 décembre 2019). Au-dessus du lot techniquement, Benkhedim, lié jusqu'en juin 2022 avec les Verts, a tous les atouts pour s'offrir un bel avenir... Reste à connaître les projets de Saint-Étienne pour son jeune talent.

Yasser Larouci

19 ans, Liverpool
Il est arrivé dans l'anonymat le plus total du Havre en novembre 2017 à Liverpool. L'ailier reconverti comme latéral gauche a fait ses gammes dans les catégories jeunes des Reds (U18 puis U23). Défenseur excentré de la réserve de Liverpool, le natif d'El Oued en Algérie a eu le droit à deux matches sous les ordres Jurgen Klopp en FA Cup (Shrewsbury Town puis Everton). Désormais, pour le jeune joueur, le défi est de taille. Jurgen Klopp va-t-il le promouvoir comme doublure de l'Ecossais Andy Robertson, un rôle jusque-là dévolu au couteau suisse James Milner ? C'est toute la question. En Angleterre, son nom est également évoqué à Leeds ou Brentford pour réellement lancer sa carrière professionnelle. Une condition sine qua none avant de trancher sur un éventuel choix de carrière internationale. Suivi par l'Algérie, l'ancien du HAC l'est également par la France.

Adam Oudjani

18 ans, Lens
Au nom du grand-père (Ahmed) et de l'oncle (Chérif), Adam Oudjani a signé puis récemment prolongé son premier contrat professionnel au RC Lens. Une affaire de famille, presque, mais surtout l'histoire d'un talent prometteur que les Nordistes souhaitent voir éclore sous le maillot des Sang et Or. Donc "pro" depuis mai 2019, Adam Oudjani est désormais lié au RCL jusqu'en juin 2023. Agé de 18 ans, ce meneur de jeu va pouvoir apprendre le métier dans le sillage d'un autre enfant du club, Gaël Kakuta. Il a d'ailleurs fait une première apparition avec le promu en amical contre le Havre (1-3). Même si le temps de jeu risque d'être très limité cette saison, c'est un profil à surveiller. En cas d'affirmation, il devrait être sollicité par l'Algérie afin que la tradition familiale se perpétue... Son oncle, Chérif, a notamment inscrit le but victorieux pour la première finale de CAN remportée par El-Khedra en 1990 (1-0 contre le Nigeria).
Adam Oudjani, ici sous le maillot de Lens. (A.Reau/L'Equipe)
Adam Oudjani, ici sous le maillot de Lens. (A.Reau/L'Equipe)

Yanis Hamache

21 ans, Nice
Formé à Nice, Yanis Hamache s'est taillé une petite réputation dans le sud de la France. Ce latéral très offensif a tapé dans l'oeil de Claude Puel puis a fait ses grands débuts sous la houlette de Patrick Vieira face au Sporting. Blessé alors qu'il était au marquage de Nani, le natif de Marseille va avoir la bonne idée d'aller s'aguerrir en National sous les couleurs du Red Star. À 20 ans, Hamache a disputé 24 matches toutes compétitions confondues pour deux buts, dont un prestigieux à l'Allianz Riviera, face à Nice, son club formateur en Coupe de France (2-1). Barré par la concurrence dans son secteur de jeu (Nsoki, Kamara, etc....), le défenseur pourrait à terme laisser des regrets au GYM, qu'il est en passe de quitter lors de cette intersaison. Doté d'une frappe lourde, Hamache va devoir trouver le bon point de chute pour développer son potentiel.

Saïd Arab

20 ans, Paris FC
Depuis son arrivée dans le Forez, Claude Puel a été rapidement alerté par le potentiel du jeune joueur évoluant en National : Saïd Arab (19 ans). Le milieu offensif excentré, utilisé également en relayeur, aurait pu rejoindre l'AS Saint-Etienne dès cet hiver. Mais celui qui a disputé 13 matches avec le Red Star (1 but, 2 passes décisives) va finalement poser ses valises non loin de la Seine-Saint-Denis en s'engageant pour trois saisons avec le Paris FC. Vif, déroutant, Saïd Arab ne laisse pas indifférent lorsqu'il touche le ballon...

Nabil Djellit

- Tous les blogs de France Football
Réagissez à cet article
500 caractères max
djad16 25 juil. à 16:36

En 1990 l'Algerie l'Algerie jouait sa deuxieme finale de la CAN contre le nigeria, la premiére finale fut en 1980 contre le Nigeria aussi , mais concedait une amere defaite de 3 à 0 .

Heraclite 25 juil. à 12:56

S'ils on un peu de temps et une naivete bien pardonnable a leur age, ils peuvent esperer voir le "projet méditerranéen" d'Ajroudi-Bedjellal voir le jour.

ADS :