Laura Georges n'était pas très loin du record de sélections. (P.Lahalle/L'Equipe)
Bleues

Laura Georges arrête sa carrière, à 33 ans

L'internationale française Laura Georges (33 ans, 188 sélections) revient sur sa carrière à laquelle elle met un terme après une dernière expérience de six mois au Bayern Munich.

«Quelles sont les raisons qui vous ont poussée à mettre fin à votre carrière ?
C'est une décision mûrement réfléchie. J'estime avoir bien vécu. Jouer au plus haut niveau pendant dix-sept saisons a été un privilège. Il est temps de passer le relais.
 
Votre expérience de six mois au Bayern Munich a-t-elle joué un rôle dans votre décision ?
Non, aucun. Je suis partie au Bayern pour vivre encore quelque chose de différent. J'avais signé un contrat d'un an et demi avec une option de rupture au mois de juin. Le fait d'être à Munich m'a permis de prendre du recul. Sur le plan humain, ces six mois ont été hyper enrichissants. Mais au niveau football, c'est frustrant, car je joue peu, étant donné que le coach (Thomas Wöhrle) s'est appuyé sur des joueuses engagées sur le long terme.
 
Que retiendrez-vous de votre parcours de dix-sept saisons ?
Le foot de haut niveau, ce n'est pas si facile et ce n'est pas donné à tout le monde, mais ça en vaut la chandelle. Ma première Coupe du monde avec les - 20 ans, la Coupe du monde 2011 en Allemagne avec des sensations fortes, la première qualification pour une finale de Ligue des champions avec l'Olympique Lyonnais ont constitué de grands moments. Le foot aura été une bonne école de la vie.
«Le record de sélections n'a jamais constitué un objectif»
Avez-vous planifié votre reconversion ?
Aujourd'hui, je suis secrétaire générale de la Fédération française avec pour mission notamment de développer l'arbitrage féminin.
 
N'avez-vous aucun regret de ne pas continuer pour disputer le Mondial 2019 en France ?
Prendre la décision de mettre fin à ma carrière à un an d'une Coupe du monde à domicile n'est pas chose facile, cependant j'ai eu la chance d'en disputer trois.
 
Et battre le record de sélections détenu par Sandrine Soubeyrand (198) ?
Il n'a jamais constitué un objectif. Si on m'avait dit au début de ma carrière que je passerais dix-sept ans en sélection, je ne l'aurais jamais imaginé, tout comme d'avoir joué à Lyon, au PSG, au Bayern Munich, étudié et joué pour Boston College et d'avoir emmagasiné autant d'expérience.»
Réagissez à cet article
500 caractères max