Espagne

Liga : le Barça gagne à Alavés et se rapproche du titre

Avec une équipe remaniée, le FC Barcelone s'est imposé sans souci à Alavés (2-0) ce mardi et est tout proche de son vingt-sixième titre. Il sera même champion dès mercredi si l'Atlético de Madrid perd à domicile contre Valence.

Pas vraiment adulé par les fans blaugranas qui lui reprochent un jeu parfois restrictif, Ernesto Valverde, l'entraîneur du Barça, continue de parfaitement mener sa barque. Remaniée en vue des prochaines échéances, en particulier la demi-finale aller de Ligue des champions, mercredi 1er mai contre Liverpool, son équipe s'est assez tranquillement imposée sur la pelouse d'Alavés (2-0), huitième de Liga.
le film du match
Le FC Barcelone s'est ainsi encore rapproché du vingt-sixième titre de champion de son histoire, qui lui est promis. Et il peut donc viser un nouveau triplé (après ceux de 2009 et 2015), puisqu'il disputera la finale de la Coupe du Roi, le 25 mai, contre le Valence CF. S'il gagne ce mercredi (21 heures) au Wanda Metropolitano face à l'Atlético de Madrid, Valence permettra d'ailleurs au Barça d'être officiellement sacré à quatre journées du terme.
Le classement de la Liga
En attendant, avec leur équipe de départ donc amputée de Lionel Messi - entré à la 61e minute à la place d'un Ousmane Dembélé pas trop en vue - Jordi Alba (entré à la 70e), et Arthur (apparu à la 87e), mais aussi d'Ivan Rakitic, carrément laissé au repos, les Blaugrana ont construit leur succès avec intelligence. Malgré une double occasion très nette d'entrée (pour Suarez et Coutinho, 6e), leur première période a été assez poussive. Mais après la pause, le jeune milieu Carles Alena (21 ans) est monté en puissance et a ouvert le score avec un grand sang-froid sur un service de Sergi Roberto, bien aidé par une magnifique feinte de Suarez (55e).
Cinq minutes plus tard, l'attaquant uruguayen a transformé un penalty, sifflé à juste titre après une excellente intervention du VAR pour une main de Pina. Même si Jony a frôlé la réduction du score d'une jolie frappe lointaine (75e), le Barça, où Messi aurait bien aimé ajouter son petit but mais a buté sur le gardien aidé par son poteau (69e), a ensuite parfaitement maîtrisé son affaire. Et il peut aborder la suite avec une certaine fraîcheur et un appétit gargantuesque...
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :