Soccer Football - DFB Cup - Final - Bayer Leverkusen v Bayern Munich - Olympiastadion, Berlin, Germany - July 4, 2020  Bayern Munich's Robert Lewandowski celebrates scoring their third goal with teammates, following the resumption of play behind closed doors after the outbreak of the coronavirus disease (COVID-19)  Robert Michael/Pool via REUTERS  DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video (Reuters)
Coupe d'Allemagne

Le Bayern Munich maîtrise le Bayer Leverkusen et remporte la Coupe d'Allemagne

Grâce à Alaba, Gnabry et un doublé de Lewandowski, le Bayern Munich s'est tranquillement imposé en finale de la Coupe d'Allemagne face à un Bayer Leverkusen totalement impuissant (4-2).

La leçon : Le Bayern, un doublé en attendant encore mieux

Cette finale de la Coupe d'Allemagne, match qui clôturait la saison outre-Rhin, a été l'exemple parfait de ce qu'on a pu voir en 2020 en Bundesliga. A savoir un Bayern en mode rouleau compresseur et ce peu importe l'adversaire. Cinquième du dernier Championnat, Leverkusen n'a que trop peu existé, notamment offensivement (voir le perdant) pour vraiment remettre en cause les ambitions de doublé des hommes de Flick. Dès le début de partie, la domination du Bayern se mettait en place et Alaba plantait une première banderille sur coup franc (0-1, 16e). A l'origine, une faute bien évitable de Tapsoba sur Lewandowski.

Sans réaction des hommes de Bosz, les Bavarois doublaient rapidement la mise, Kimmich envoyant aisément Gnabry au but (2-0, 24e). Il fallait même attendre les arrêts de jeu du premier acte pour trouver la trace d'un premier tir du Bayer (45e+2).

Après le repos, si Leverkusen semblait enfin se réveiller, Hradecky se trouait complètement sur une lourde demi-volée de Lewandowski et mettait fin au suspense (0-3, 59e).

Et ce n'est pas le but de Sven Bender, sur une tête (1-3, 63e), qui relançait tout.

Car en fin de partie, Lewandowski, sur un service de Perisic, aggravait la marque en finesse d'un petit piqué (1-4, 89e). Avec, à l'origine, un Kimmich encore une fois en mode tour de contrôle ce samedi soir. Juste avant le coup de sifflet final, Havertz rajoutait un second but aux siens sur penalty (90e+4). Voici donc la 20e Coupe d'Allemagne de l'histoire du Bayern. Bundesliga, Coupe nationale... Place désormais à la Ligue des champions. Avec une concurrence, cette fois, bien plus grande.

Le gagnant : Lewandowski, puissance 51

Faisons les comptes : 34 buts en Bundesliga. 11 en Ligue des champions. 6 en Coupe d'Allemagne. Le compte est bon : 51. 51 buts pour Lewandowski cette saison ! Elu meilleur joueur du Championnat, le Polonais a encore une fois fait trembler les filets, tout en se rendant toujours utile dans le jeu. C'est lui par exemple qui provoquait la faute du coup franc de l'ouverture du score. Très souvent disponible, efficace, Lewandowski prend désormais rendez-vous pour la mi-août, au Portugal. Avant peut-être pour décembre prochain, pour le Ballon d'Or France Football.

Le perdant : L'application offensive de Leverkusen

Certes, il y a deux buts, mais quand même... Cinquième meilleur attaque de Bundesliga en 2019-20, le Bayer Leverkusen s'est raté dans ses intentions offensives dans cette finale. Un premier tir au bout de 47 minutes, enfin des opportunités après le repos, mais pour l'application, ce n'était vraiment pas ça. Illustrations ? Ce déboulé supersonique de Diaby sur la droite pour servir Volland, absolument seul dans la surface. Mais l'attaquant manquait le ballon (57e). Ou encore ce ballon d'Havertz pour le même Volland qui ne pouvait s'emmener le cuir (71e). Et on ne vous parle même pas de cette passe complètement manquée par Diaby ves un Bellarabi tout seul (86e). Promis à un futur transfert chez un grand d'Europe cet été, Havertz a été assez décevant sur ce grand rendez-vous. Dommage.
 
Réagissez à cet article
500 caractères max
RensenbrinkRIP 4 juil. à 22:22

Insubmersible? Le Bayern a pris souvent l’eau sur les côtés (quel joueur ce Diaby!), Volland a raté une occasion immanquable et le gardien de Leverkusen a pris un but gag! Le Bayern m’est apparu beaucoup moins fort que Manchester City. De Bruyne, Sterling et Mahrez peuvent leur faire très mal sur les côtés.

ADS :