(KAI PFAFFENBACH/Reuters)
Allemagne - 34e journée

Le Bayern termine en patron, statu quo pour l'Europe, le Werder croit en son maintien

Clap de fin de la saison de Bundesliga, qui nous aura livré une dernière journée animée avec 34 buts en 9 matches. Hormis Dortmund, le Bayern et les gros ont régalé tandis que le Werder peut toujours croire au maintien.

Cuisance et Coman protagonistes du Bayern

Pour battre un vieux record, celui des 100 buts inscrits en Championnat, le Bayern devait en marquer au minimum cinq à Wolfsburg. Pour tenter d'accomplir sa mission, finalement ratée, il a fait confiance à deux de ses Français, Michaël Cuisance et Kingsley Coman. Le second ouvrait le score dès la 4e minute sur une ouverture de Thomas Müller, sa 21e passe décisive de la saison, avant de servir le premier pour le deuxième but. Michaël Cuisance, bien positionné au coeur du jeu, se mettait sur son pied gauche avant d'enrouler dans la lucarne opposée (37e). Un but sublime pour agrémenter un bilan très positif, puisqu'il obtenait le penalty du 3-0 à la 71e minute. Forcément transformé par Robert Lewandowski (72e) d'un contre-pied délicieux. Thomas Müller concluait le bal d'une très belle frappe (79e) au deuxième poteau, pas suffisant néanmoins, et ce malgré un gros forcing, pour marquer le 101e but de la saison.

Statu quo pour l'Europe

On aurait pu s'attendre à du changement dans le haut du classement, puisque derrière le Bayern et Dortmund, Leipzig, Mönchengladbach et Leverkusen se tenaient en une poignée de points. Finalement, rien n'a changé puisque tout le monde a gagné. Leipzig, grâce à un doublé de Timo Werner (28e, 82e), a d'abord arraché la victoire sur la pelous d'Augsburg (1-2). Mönchengladbach a battu le Hertha Berlin (2-1) grâce à Jonas Hofmann (7e) et Breel Embolo (78e). Puis Leverkusen s'est contenté d'un but rapide de Kevin Volland (2e) pour battre Mayence à la maison (1-0). Au final, Leipzig est troisième, Gladbach quatrième et Leverkusen cinquième. Les deux premiers vont en Ligue de champions, le dernier en Ligue Europa. Tout s'est joué à rien !

Kramaric prend feu, Dortmund brûle

Face à une équipe du BvB largement remaniée, Hoffenheim avait un beau coup à jouer. L'occasion d' aller chiper la sixième place, directement qualificative pour la Ligue Europa. Grâce à leur buteur croate, les hommes de Matthias Kaltenbach ont littéralement fait imploser les jaune et noir chez eux (4-0). Un très beau premier but, laissant Bürki béat sur sa frappe limpide en lucarne droite (9e), un second à la finition tout aussi soyeuse (30e), avant un triplé qui profitait d'une défense catastrophique de Dortmund. Incapable de récupérer le ballon, la défense laissait un espace énorme à Kramaric dans le dos. Un crochet puis une frappe sous les jambes de Bürki, et le tour était joué (48e). Pour la route, un penalty transformé portait son total du jour à quatre buts, le tiers de son compteur total cette saison (12 buts et 4 passes). Une victoire de prestige face à un Dortmund qui avait sans doute trop pris ce match à la légère, encore une fois.

Le Werder arrache son maintien en marquant six buts !

C'est le genre d'histoire qui rythme chaque multiplex de fin de saison. Relégué avant le coup d'envoi, le Werder dynamitait Cologne (6-1) pour chiper la place de barragiste au Fortuna Düsseldorf, défait 0-3 par l'Union Berlin (Ujah, 26e, 90e ; Gentner 54e). Un match absolument surréaliste où tout a réussi aux hommes de Florian Kohfeldt - si l'on occulte le but de Drexler (62e). Les héros du jour se nomment Osako (22e, 58e), Rashica (27e), Füllkrug (29e), Klaassen (55e), Sargent (68e). Alors que sa relégation était déjà actée, la lanterne rouge clôture sa saison par une nouvelle défaite (2-3) sur la pelouse de l'Eintracht Francfort. Menés 3-0 (Rode, Silva, Dost), ils sont passés proches de remonter au score grâce à Dräget et Michel.

15e match sans victoire pour Schalke

Il s'agissait sans nul doute du dernier match sur le banc des Bleus pour David Wagner. Incapable de réveiller ses joueurs ou de trouver une formule quand les résultats n'allaient pas et les blessés s'accumulaient, il a conduit son équipe à une fin sans panache. En route pour les Coupes d'Europe avant la reprise, Schalke conclut sa saison à une morne 12e place, à neuf points de l'adversaire du jour, Fribourg. Comme un symbole, c'est sur une ultime rouste que Schalke ferme le livre de cette exercice bizarre (4-0). On notera le très inspiré doublé de Walschmidt (20e, 57e), mais aussi le but du Français Schmid, sur une frappe à ras de terre aussi chanceuse que précise (38e). Enfin, Höler est le troisième buteur (46e), d'une équipe séduisante de Fribourg qui a de quoi être fière de sa saison. - E.G. & A.B.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :