Abdoul Karim Cissé (crédit ASEC.ci) (D.R)
L'Afrique c'est foot

Le bonheur est (aussi) dans les Coupes d'Afrique

De belles prestations dans les compétitions continentales peuvent conduire à des (r)appels en équipe nationale. Y compris là où la sélection est majoritairement constituée d'expatriés. (Crédit photo : ASEC.ci)

Connaissez-vous Yacouba Songné ? La réponse est probablement non. Cet attaquant burkinabè de 27 ans vient d'être pré-convoqué chez les Etalons -l'équipe nationale de son pays- par Paulo Duarte à l'occasion de la sixième et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019, pour un match décisif contre la Mauritanie. Duarte, qui n'est pas pourtant pas dépourvu dans le département offensif avec Pitroipa, Bertrand et Alain Traoré, Nakoulma, a pourtant choisi d'inviter Songné en raison de ses prestations convaincantes avec le Kotoko de Kumasi (GHA) en Coupe de la Confédération : deux buts et cinq passes décisives depuis le début de la compétition pour celui est arrivé l'été dernier en provenance du Stade Malien.

Ses coéquipiers en club Felix Annan (gardien), Amos Frimpong (arrière droit) et Kwame Bonsu (milieu) ont également eu droit à une convocation envoyée par Kwesi Appiah pour la sélection du Ghana, en vue du match contre le Kenya le 23 prochain. La Côte d'Ivoire d'Ibrahima Kamso Kamara n'est pas en reste. Alors que le groupe est composé à plus de 90% de joueurs évoluant hors du pays, ce dernier a fait appel ce jeudi à Wonlo Coulibaly, le stoppeur de l'ASEC d'Abidjan, qui brille en Ligue des champions. Le club est également représenté par son capitaine, le gardien de but Abdoul Karim Cissé, qui mérite plus que jamais d'être titularisé chez les Eléphants après avoir rongé son frein derrière Gbohouo, qui ne joue plus au TP Mazembe.
Les sélectionneurs continuent de puiser sans la moindre hésitation dans les effectifs des clubs nationaux engagés
Si, dans les pays d'Afrique du Nord, la présence de joueurs brillant avec les clubs du pays en Coupes d'Afrique est monnaie courante (Tunisie, Egypte, et à un degré moindre le Maroc), les autres nations phares font plutôt confiance à leur diaspora, quitte à aligner des joueurs en méforme, peu utilisés en clubs mais qui sont basés en Europe... Dans le cas de la RD Congo, dirigée par Florent Ibenge, le sélectionneur se trouve être aussi l'entraîneur du Vita Club de Kinshasa. On retrouve donc dans sa dernière liste une dizaine d'éléments jouant dans le championnat congolais que ce dernier connaît parfaitement. L'arbitrage n'est donc pas défavorable aux talents locaux qui disputent la Ligue des champions avec le V. Club et le TP Mazembe.

Ainsi donc, et alors que les compétitions de clubs sont régulièrement critiquées au prétexte que le niveau général aurait sensiblement baissé, les sélectionneurs continuent de puiser sans la moindre hésitation dans les effectifs des clubs nationaux engagés. Nommé en Tunisie voici quelques semaines, Alain Giresse vient tout juste de publier sa toute première liste, qui comprend huit joueurs issus des clubs tunisiens (Espérance, Club Africain, CS Sfaxien et Etoile du Sahel) engagés en coupes continentales. L'équilibre (deux tiers d'expatriés, un tiers de locaux) ne pénalisera pas les Aigles de Carthage. Mieux, il permettra aux joueurs basés en Tunisie de continuer à progresser au contact des Wahbi Khazri, Ellyes Skhiri et Naïm Sliti.

Frank Simon
Réagissez à cet article
500 caractères max