Espagne - Malaga

Le cheikh Al-Thani n'assume pas la situation désastreuse de Malaga

Dernier de la Liga, Malaga va sûrement descendre en D2. Son propriétaire, le Cheikh Abdullah bin Nasser Al-Thani, accuse tout le monde.

Il y a cinq ans, Malaga disputait les quarts de finale de la Ligue des champions avec Caballero, Demichelis, Toulalan, Joaquin ou encore Isco. Mais les Boquerones vivent une crise profonde depuis plusieurs années désormais, et ils pointent à la dernière place de la Liga (à onze points du maintien). Une situation que n'assume pas son prorpiétaire, le Cheikh Abdullah bin Nasser Al-Thani. «Cette situation provient de la période durant laquelle Francesc Arnau a été directeur sportif. Tout le monde a perdu confiance à ce moment-là, estime-t-il dans un long entretien à La Opinion de Malaga. J'aimerais aussi voir le maire et le président de région nous soutenir et pas seulement nous utiliser pour leurs campagnes. Pourquoi le maire n'a jamais assisté à un entraînement ? Pourquoi nous payons plus d'impôts que les clubs du Pays Basque, par exemple ?»

Rentré au Qatar depuis le mois de mai dernier, il assure ne pas pouvoir revenir en Espagne pour le moment mais aussi qu'il se battra jusqu'au bout pour le club, et même qu'il resterait en deuxième division : «Je sais tout ce qui se passe à Malaga. Nous avons un projet à long terme. Nous voulons devenir un club d'élite, un modèle pour l'Europe
Réagissez à cet article
500 caractères max
Aneurysm 5 avr. à 14:43

Mdr !!!

ADS :