Sébastien Migné (D.R)
Coronavirus

Le cri d'alarme de Sébastien Migné, sélectionneur de la Guinée Equatoriale

Actuellement bloqué en Guinée Equatoriale, dont il est le sélectionneur depuis quelques mois, le technicien français n'arrive pas à quitter le pays pour rentrer en France. Dans le même temps, il cherche à rapatrier sa famille, restée à Nairobi (Kenya), son précédent poste. Voici son témoignage.

«Je suis bloqué ici, à l'instar de nombreux Français à l'étranger. Et malheureusement, il n'y a plus de liaison aérienne. Alors je voudrais passer un petit coup de gueule. Ma famille, elle, est bloquée au Kenya. Bref, c'est une belle merde. J'avais contacté l'Ambassade de France dans un premier temps, qui nous a juste signifiés qu'il n'y avait pas de vols commerciaux pour rentrer. Et que pour l'instant, elle n'avait pas eu écho d'avions affrétés pour les Français bloqués dans la sous-région.
«A un moment donné, c'est une question personnelle, il n'y a plus de souci d'emploi. Je veux rentrer dans mon pays et rapatrier ma famille restée au Kenya.»
Le Championnat est arrêté ici depuis dix jours. Au début, le pays n'avait pas très bien saisi la portée du problème. Lundi, j'ai appris de source bien informée qu'un couvre-feu serait décrété en journée et qu'on serait tous confinés en journée. Il n'y aura pas de problème vis-à-vis de mes employeurs. A un moment donné, c'est une question personnelle, il n'y a plus de souci d'emploi. Je veux rentrer dans mon pays et rapatrier ma famille restée au Kenya. Il y avait encore des vols jusqu'à la fin de la semaine dernière là-bas, mais les prix de la compagnie Air France ont littéralement flambé...

Au niveau de la DTN française, aucun contact particulier, en revanche l'Unecatef nous a relayés pas mal d'informations. Ce serait tout de même bien que les choses bougent assez vite dans la sous-région, au Cameroun voisin, au Congo, qu'on nous envoie un avion pour nous récupérer et nous ramener chez nous. La situation est un peu anxiogène. J'ai l'habitude de gérer des situations de stress mais c'est beaucoup plus facile dans un stade.»

F.S.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Ralfed 25 mars à 13:55

Je suis désolé pour eux mais ils ont tous décidé de faire leur vie hors de l'hexagone ils se préoccupent de la France que quand ça va mal pour eux...c'est le même problème que thiago silva ou neymar and co qui se sont vite tirés chez eux ils ont qu'à s'arranger pour se prêter leurs avions privés ces braves gens

ADS :