Rafael a été exclu en seconde période pour une faute sur Yann M'vila. ( A.Reau/  L'Equipe) (A.Reau/ /L’Equipe))
Ligue 1 - 14e journée

Le débrief de la 14e journée de Ligue 1 avec Florian Thauvin, Rafael, Moussa Diaby, Ludovic Butelle ou les supporters de Montpellier

Après chaque journée de Ligue 1, FF.fr débriefe le week-end à travers ce qui a plu ou non à la rédaction. Quatorzième épisode de cette saison.

On a aimé

La constance de Florian Thauvin en 2018
Il est l'homme de la situation. L'homme providentiel. L'homme qui sauve l'OM de situations plus farfelues les unes que les autres. L'homme, aussi, qui vient d'en planter trois à Amiens pour la victoire 3-1 des siens. Il y a bien quelques remous, et notamment ses performances peu convaincantes avec les Bleus, ou encore un cap qu'il tarde à franchir pour devenir le top player que certains voient en lui. Mais ses 28 buts sur l'année civile, toutes compétitions confondues, qui font de lui le quatrième meilleur buteur français derrière Griezmann, Mbappé et Hoarau, sont autant d'atouts pour viser plus haut et s'assurer le plein de confiance. En tout cas, Marseille a grand besoin de lui...

Sans un Thauvin à son meilleur niveau, l?OM ne peut pas viser le top 5 de Ligue 1

Que Monaco ait enfin de la réussite
C'est un euphémisme : les premières semaines de Thierry Henry à la tête de l'ASM n'ont pas été des plus joyeuses. Du manque de réussite aux blessures à répétitions, le club du Rocher n'a pas été épargné. À se demander même où cette incroyable série maudite allait s'arrêter. Sur la pelouse du stade d'Ornano samedi, les Monégasques ont retrouvé le sourire, à défaut d'avoir renoué avec un jeu très cohérent. Des périodes compliquées face à une équipe de Caen pourtant peu inspirée, mais un Radamel Falcao buteur sur coup franc pour offrir les trois points (1-0). Ajoutez à cela un but refusé aux Normands en toute fin de rencontre, et il y a de quoi se rassurer en Principauté. Mais pas de quoi s'enflammer, pour autant.

L'AS Monaco sortira de la zone rouge avant la trêve hivernale

Moussa Diaby, de plus en plus séduisant
Mais où va-t-il s'arrêter ? Pour la quatrième fois de la saison, Thomas Tuchel a fait confiance à Moussa Diaby pour débuter un match de Ligue 1, contre Toulouse (1-0). Dixième apparition au total pour le jeune Parisien de 19 ans, et de nouvelles promesses affichées dans un match pourtant peu emballant. Aligné piston gauche au coup d'envoi, Diaby a encore montré sa polyvalence, lui qui peut également évoluer au milieu, comme il l'a fait en seconde période, et en attaque. Sa générosité et sa tonicité sur le terrain ont encore fait plaisir à voir, le Titi ne ménageant pas ses efforts défensifs. On en redemande encore !

Moussa Diaby doit être titulaire face à Liverpool

Strasbourg-Nîmes, une bouffée de fraîcheur pour un samedi soir
Dans la morosité habituelle du samedi soir, des matches qui semblent durer bien plus de 90 minutes, la rencontre disputée à la Meinau a quelque peu changé notre perception du multiplex. Une opposition entre Strasbourg et Nîmes qui ne nous a pas offert un score fleuve (0-1), mais qui nous a rabibochés avec les matches de 20 heures. Une intensité présente pendant presque toute la rencontre, des occasions de chaque côté, des gardiens sollicités et au rendez-vous... La confirmation que Strasbourg et Nîmes sont deux équipes des plus plaisantes à voir évoluer dans notre Championnat. Que certains s'en inspirent...

Strasbourg et Nîmes peuvent viser le top 10

La prestation cinq étoiles de Ludovic Butelle
Le gardien de cette 14e journée, c'est lui ! Le portier du SCO aurait mérité les trois points sur la pelouse du FC Nantes, ne s'inclinant que dans les tout derniers instants sur la frappe de Majeed Waris. Mais auparavant, Gabriel Boschilia, Nicolas Pallois, Samuel Moutoussamy, Anthony Limbombe : ils s'étaient tous cassés les dents sur l'ancien de Valence. Un état de forme qui nous rappelait forcément la phase aller de la saison 2015-16. À cette époque, Ludovic Butelle avait enregistré onze clean-sheets en dix-neuf journées, pour onze petits buts inscrits. Angers était la deuxième meilleure défense de Ligue 1 derrière le PSG. Dans la foulée, Butelle était recruté par Bruges. S'il poursuit sur cette lancée, à 35 ans, les hommes de Stéphane Moulin peuvent voir venir...

Butelle, le meilleur gardien de cette journée

On n'a pas aimé

L'indécence de Rafael
Après 70 minutes d'un derby décevant sous des trombes d'eau, et alors que l'OL avait fait le plus dur en ouvrant le score grâce à Jason Denayer, Rafael craquait complètement en découpant Yann M'Vila sur la ligne de touche. S'il touchait le ballon, le Brésilien avait les deux pieds décollés et emportait tout avec lui. Un carton rouge logique, et des propos incompréhensibles en zone mixte. L'ancien Mancunien assurait qu'il n'y avait même pas faute et qu'il n'aurait jamais dû être exclu. S'il affirmait avoir revu les images dix fois, on lui conseille tout de même de les regarder une onzième. Et d'essayer de réfléchir, pour une fois...
Lire :
-«Il n'y a même pas faute !» : Rafael a fermement contesté son exclusion lors du derby

Rafael doit être suspendu au moins quatre matches

«L'enthousiasme» des supporters de Montpellier pour leur équipe
10 761 spectateurs lors de MHSC-Rennes selon des chiffres rapportés sur le site de la Ligue de football professionnel. Pour une capacité commerciale annoncée à 22 000 toujours selon la LFP. Montpellier n'a pas quitté le top 5 de la Ligue 1 depuis la 5e journée, Montpellier produit du jeu et fait bien plus le spectacle que la saison dernière, mais Montpellier joue dans un stade qui sonne bien trop creux... Que cela doit être frustrant pour Andy Delort et consorts. Les images étaient une nouvelle fois bien tristes ce dimanche en voyant tous ses sièges bleus non occupés au stade de la Mosson. Pour la deuxième plus faible affluence du week-end. Franchement, ç'a la fout mal...

La Mosson à moitié vide alors que l'équipe est sur le podium, l'illustration que plusieurs villes représentées en Ligue 1 ne sont pas des villes de football

La lenteur des décisions avec la VAR
La VAR a ses qualités et ses défauts. Les Dijonnais doivent l'aimer un peu plus aujourd'hui, les Bordelais un peu moins. Lors du match de samedi soir (0-0), les Girondins se sont vus refuser deux buts pour hors-jeu, après utilisation de la VAR. Justice rendue, certes, mais après plusieurs minutes d'attente à chaque fois. Difficilement compréhensible, surtout sur le second but où Sankharé était largement hors-jeu. À Caen aussi, le but refusé à Tchokounté a mis du temps à se décider, sans que la raison ne soit très claire. D'un autre côté, les Stéphanois auraient peut-être aimé attendre eux aussi trois minutes dans le derby avant de se voir accorder un penalty, suite à une faute semble-t-il évidente sur Yannis Salibur en fin de match, non signalée...

Il faut se satisfaire d'une VAR très souvent utile mais qui prend du temps pour rendre ses verdicts

Antoine Bourlon, Florent Le Marquis et Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
santos5 27 nov. à 17:38

ses propos frisent l'indécence, sa volonté de casser était tellement évidente qu'il mérite une bonne punition

dubdans 27 nov. à 8:06

Avec la non utilisation de la VAR les lyonniais ont encore été bien aidés dans le derby ! Mais chut il parait que c'est de la parano !

bernie78 26 nov. à 15:26

Rafael étant Lyonnais, il n'aura que 2 matchs max alors qu'il en mérite 5, entre la faute et ses propos

thbi 26 nov. à 11:14

Pour rafael c'est 5 matchs mini par rapport à ses propos...

ADS :