Le Gazélec jouera en Ligue 1 la saison prochaine. (L'Equipe)
Ligue 2 - 37e j.

Le Gazélec Ajaccio en L1, Châteauroux en National

Le GFC Ajaccio a validé sa montée en Ligue 1 en battant Niort (3-2) ce vendredi tandis qu'Angers, tenu en échec par Nancy (0-0) devra encore patienter jusqu'à la dernière journée pour rejoindre le club corse. Châteauroux est officiellement relégué en National après le nul face au Havre (0-0).

Le haut du tableau : Le GFC en Ligue 1, Angers devra patienter

Historique. Pour la première fois, le Gazélec Ajaccio évoluera en L1 la saison prochaine. La formation corse a validé sa montée à la faveur de son succès face à Niort (3-2), vendredi soir. Les joueurs de Thierry Laurey s'en sont remis à un doublé de Tshibumbu (19e, 32e) et une réalisation de Filipi (51e) pour remporter leur dix-huitième victoire de la saison. À une journée de la fin, ils comptent sept points d'avance sur Nancy, quatrième.

#GFCANIORT - Entrée des joueurs ! #AiacciuCitàNostra

Posted by GFCA - Gazélec Football Club Aiacciu on vendredi 15 mai 2015
Angers de son côté devra encore patienter pour imiter Troyes et le GFC Ajaccio. Les joueurs de Stéphane Moulin qui disputaient le choc de cette 37e journée contre Nancy, ne sont pas parvenus à s'imposer (0-0). Ludovic Butelle en a même été quitte pour une belle frayeur puisqu'il a reçu un projectile sur la tête en début de seconde période. Le gardien angevin a pu reprendre la partie normalement après avoir été soigné. Butelle, qui a pris part à une altercation en fin de match, pourra être présent vendredi prochain pour tenter de valider la montée face à Nîmes lors de la dernière journée. Dijon, quatrième, qui n'a pas su gagner à Tours (0-0) est écarté de la course à la montée.

Le but : Le CSC gag de Joan Hartock

C'est le but gag de cette avant-dernière journée, peut-être même de la saison. Sur une passe en retrait en l'air de son coéquipier Wilfried Moimbé, Joan Hartock, le gardien de Brest s'est fait lober par le ballon avant de le pousser dans ses buts. À ce moment-là, Brest menait à Troyes grâce à un but d'Adnane inscrit dans les derniers instants de la première période. Pelé a permis aux Brestois de reprendre un avantage définitif (2-1) à quinze minutes de la fin.

Le renversement : Créteil a pris sa revanche

Au match aller, lors de la 19e journée, les Cristolliens menaient 2-0 après 31 minutes avant d'être rattrapés par Auxerre et de concéder le match nul (2-2). Ce vendredi soir, c'est le même scenario qui s'est joué sur la pelouse de l'Abbé-Deschamps, mais cette fois en défaveur des Auxerrois. Les Bourguignons menaient 2-0 après 37 minutes grâce à des buts de Baby (34e) et Berthier (37e). Lesage (60e) sur penalty puis Ndoye (66e) ont permis à Créteil de prendre le point du nul (2-2). Dans l'autre match du milieu de tableau, Laval a signé un beau succès face à Clermont (3-1) alors que Dugimont avait ouvert le score pour les Auvergnats. Robic (57e), Gonçalves (60e) et Diallo (90e) ont permis aux Mayennais, qui jouaient ce vendredi avec leur nouveau maillot, de se remettre dans le bon sens.

En bas du tableau : Châteauroux en National, Orléans plonge

Châteauroux avait besoin d'un miracle pour espérer se maintenir, il n'a pas eu lieu ce vendredi soir. Les Castelroussins n'ont pas pu faire mieux qu'un match nul face au Havre (0-0) et sont mathématiquement relégués en National. La soirée avait parfaitement commencé pour Orléans avec l'ouverture du score de Jean-Paul Mendy dès la cinquième minute. Les joueurs de l'USO se sont ensuite complètement écroulés après l'égalisation de Téji Savenier (26e). Koro Koné a inscrit un doublé, puis Samuel Gigot a marqué le quatrième but pour Arles-Avignon pourtant dernier de L2. Dix-septième au coup d'envoi, Orléans est désormais premier relégable. Même si les joueurs de l'AC Ajaccio qui avaient ouvert le scrore à Nîmes par Vidémont (41e) peuvent nourrir quelques regrets, ils peuvent également se satisfaire de ce point pris à Nîmes qui a égalisé à un quart d'heure de la fin (1-1) par Maoulida. L'AC Ajaccio, qui finira sa saison par la réception d'Arles-Avignon, a encore son destin entre ses mains. D'autant que Valenciennes, qui a concédé le nul face à Sochaux (1-1) est encore loin d'être sauvé.
Réagissez à cet article
500 caractères max