gillet (guillaume) (L'Equipe)
Transferts - La bonne idée

Le Gillet de secours

Le FC Nantes a bouclé l'arrivée de Guillaume Gillet pour deux ans et demi. Un joli coup compte tenu du profil du joueur et de la faible indemnité payée, son contrat à Anderlecht finissant en juin. Voici trois raisons de penser que les Canaris ont flairé la bonne affaire.

Son expérience

Agé de 31 ans, le milieu belge a de l'expérience à revendre. Formé à la Gantoise, il a ensuite disputé sept saisons à Anderlecht, avec qui il a remporté de nombreux titres : quatre Championnats et une Coupe de Belgique. Guillaume Gillet cumule par ailleurs quarante matches de Coupes d'Europe et huit buts, dont respectivement six et trois cette saison en Ligue Europa. Un profil que personne ne présente dans l'effectif nantais, surtout pas les jeunes milieux que sont Adrien Thomasson, Birama Touré ou Valentin Rongier, actuellement blessé. Encore une preuve ? Le droitier compte 21 sélections nationales avec les Diables Rouges (1 but).

Sa régularité

Prêté la saison dernière à Bastia, Guillaume Gillet découvrait alors la Ligue 1 et son premier Championnat outre-Quiévrain. Et ce fut une réussite ! Le milieu n'a pas raté un seul match, disputant les 38 journées en tant que titulaire. Jamais blessé, jamais suspendu (seulement six cartons jaunes), l'infatigable Belge a joué 3 351 minutes, sur les  3 420 du Championnat. Et surtout, il a bien joué, apporté dans tous les secteurs du jeu : deux buts, deux passes décisives, 81 interceptions (contre 40 pour Lucas Deaux, alors patron de l'entrejeu des Canaris). Revenu à contrecœur à Anderlecht cet été - il voulait rester à Bastia -, cela n'a rien changé à son investissement : 19 matches au compteur, tous en tant que titulaire. Un modèle de professionnalisme et de sérieux.

Sa polyvalence

Milieu relayeur de formation, Guillaume Gillet peut également dépanner en sentinelle voire comme latéral droit, poste où il joua les six derniers mois à Anderlecht. Costaud physiquement, intelligent tactiquement, sûr techniquement, il s'adapte sans problème. Une polyvalence déjà montrée la saison dernière en Corse et qui n'altérait en rien ses performances, puisqu'il affichait un taux de passes réussies très intéressant (77%) et remportait la moitié de ses duels (51%).
Maxime Lavoine 
Réagissez à cet article
500 caractères max
FCNANTES78 29 déc. à 17:59

Excellente recrue....

ADS :