fekir (nabil) (L'Equipe)
Ligue 1 - Transferts

Le jour où Caen a laissé filer Fekir...

Le Mercato d'été ouvre officiellement ses portes ce mardi. Histoire de marquer le coup, FF a décidé de revenir sur cinq transferts ratés par des clubs français. Deuxième épisode avec Caen, qui aurait pu recruter Nabil Fekir gratuitement à tout juste 18 ans.

Au Stade Malherbe, on aime la bonne graine. Le club normand s'est taillé une solide réputation en réussissant quelques bonnes pioches ces dernières années : M'Baye Niang, Youssef El Arabi, Raphaël Guerreiro, Lenny Langis, Thomas Lemar ou encore N'Golo Kanté. Mais même les cellules de recrutement les plus performantes de France peuvent passer un jour à côté d'une pépite. En janvier 2011, Mohamed Segueni, agent sportif FFF, dénicheur de talent en France, et surtout en région parisienne, signale le profil de deux joueurs de Saint Priest : Rami Salmy et... Nabil Fekir.

Son oeil est apprécié au club, il est notamment celui qui a découvert Mbiaye Niang à 13 ans, alors qu'il était licencié à Poissy, et l'a orienté vers le SM Caen, comme il l'a fait avec Nabil Fekir. Il raconte : «Le 8 janvier 2011, j'étais venu voir un match de Coupe de France entre Clermont et Saint-Etienne (2-0). J'avais un joueur là-bas. Le lendemain, je fais Saint-Etienne-Lyon en train. Je prends le taxi et je rejoins Tola Vologe pour un match entre l'OL et Saint-Priest en U19 Nationaux (2-1). Je regarde le match et là, je vois Nabil Fekir. Il n'avait pas le même gabarit, il était frêle. Mais il avait un pied gauche. Il fixait un ou deux joueurs, accélérait et cassait des reins. J'attends la fin de match, je vais voir un défenseur central que je connais. Il me communique le numéro des parents de Nabil, et je rentre en contact avec eux. Dans la foulée, je rentre. J'appelle la cellule de recrutement de Caen. A l'époque, je contacte aussi Philippe Tranchant, entraîneur de la réserve, je lui dis : "Il y a un joueur que j'ai repéré à Saint-Priest, il est très très fort".

«Il voit son pote qui va signer, il s'effondre un peu, et des larmes coulent.»

C'est bien tombé car de son côté, il a regardé la deuxième mi-temps de ce match et me dit : "On est sur un attaquant de Saint-Priest qui est intéressant." Je lui dis que je l'ai vu aussi. C'est pas mal, et je lui ajoute que si il avait vu le numéro 10 (Fekir), c'est un cran au-dessus. Je me mets d'accord avec lui. Je confirme l'essai pour les deux joueurs Rami Salmy et Nabil Fekir. Mardi, le papa de Nabil se déplace avec son fils et Rami à Caen. Et là, ils font le test. Mercredi, je me rends à l'opposition entre la réserve et des jeunes à l'essai. Rami Salmy met trois ou quatre buts. Il fait un bon match. Nabil Fekir est positionné sur le côté, et ça ne joue pas trop sur lui. Mais voilà, il fait quelques gestes qui ne trompent pas. J'insiste auprès de Caen pour leur dire que c'est lui la "bombe atomique". Ils me disent qu'ils ne peuvent pas se prononcer tout de suite. Il se positionnent sur Rami Salmy. Et je commence à négocier un contrat de stagiaire pro de deux ans.
 
Je vais annoncer aux deux joueurs la décision du club. Je prends Nabil à part. Je lui dis : "Tu es profilé pour aller jouer au haut niveau. Ils ne t'ont pas vu." Là, il voit son pote qui va signer, il s'effondre un peu, et des larmes coulent. Il repart chez lui. Lyon et Saint-Etienne entendent que Caen est sur le coup. Les deux sont à la charge. Il va à l'OL car c'est son club de coeur». Joint par nos soins, un proche du club nous confirme la venue du joueur : «Oui, il est réellement venu à Caen. C'est simple, ce jour-là, il n'a pas été bon. Dans le football, c'est fréquent». Ce n'est donc pas en Normandie que Fekir fera son trou... «Avec du recul, je me dis que l'OL a eu une chance inouïe de l'avoir récupéré», sourit Mohamed Segueni... C'est peu dire.  Quant à Rami Salmy, il a depuis disparu des radars.
 
Nabil DJELLIT
Réagissez à cet article
500 caractères max
chuitoufou 11 juin à 22:13

contrairement à ce que peut laisser entendre l'agent Mohamed Segueni avec son «Avec du recul, je me dis que l'OL a eu une chance inouïe de l'avoir récupéré», nabil est tout simplement resté au bercail, dans sa région lyonnaise, réservoir attitré de l'OL .. la nuance est très importante

napo1 9 juin à 12:02

M'baye Niang , Lenny Nangis , Thomas Lemar , Hamouma , Mollo , Youssef El Arabi , Hervé Bazile , Julien Feret , Sambou Yatabaré , N'golo Kanté , Molla Wagué , Damien Dasilva , Thomas Heurtaux , Raphael Guerreiro , Yrondu Musavu King , Rémy Vercoutre. C'est la classe non ! Une belle équipe du Stade Malherbe ! joueurs parti associé avec nos joueurs déjà présent ! Revenneeezzz !!!!! On n'a les mêmes a la maison. Lol.

napo1 9 juin à 11:31

Bravo au recruteur Mr Seguenie pour la belle pioche , dommage pour Caen sur ce coup la ! Donc Fékir a atterrie à Lyon . Je pense qu'à Caen il nous ferai un bien fou l'année prochaine au côté de Lemar et consorts sa ferai merveille . Avec une offre de 1,5 million pensé vous que Lyon le laisse filé ? C'est raisonnable ! on risque rien a tenté le coup !

voir toutes les réactions