(F.Faugere/L'Equipe)
Bleus

Le meilleur de la conférence de presse d'Olivier Giroud

A trois jours d'un match décisif en Turquie dans le cadre des qualifications pour l'Euro 2020, l'attaquant des Bleus Olivier Giroud s'est présenté devant les journalistes. Morceaux choisis.

Sa prolongation à Chelsea

«C'était une année en option, et le club a souhaité lever l'option. Je suis très content de prolonger l'aventure à Chelsea. J'ai gagné un titre encore cette année, c'est une grande fierté pour moi de continuer dans ce club qui gagne et qui est très exigeant. Je m'y sens comme chez moi».

Son temps de jeu cette saison

«J'ai eu peu de temps de jeu en Championnat, et ça ne m'a pas enchanté. A chaque fois que j'ai joué, j'ai essayé d'être efficace pour l'équipe, de ne pas baisser les bras et de me battre. Ça c'est bien passé avec un joli titre au final. On va repartir sur une année, il y aura quelques changements, on verra bien. Je suis heureux et j'ai hâte de reprendre la saison prochaine.»

Ses rapports avec Maurizio Sarri

«Je suis très content pour lui qu'il ait pu gagner son premier titre, même si ça n'a pas été facile pour moi. On voulait lui offrir. Quand je ne comprenais pas ses choix, je suis allé le voir dans son bureau, on a eu une conversation classique entre un joueur et son coach. Il m'avait donné des explications. Ce qui a été embêtant c'est quand en janvier, il a préféré recruter Gonzalo Higuain. Mon temps de jeu ne s'est pas amélioré et ça n'a pas été facile à encaisser. J'ai essayé de garder le cap afin de rester concentré.»

Thomas Lemar

«Kylian Mbappé est lui aussi l'avenir de l'équipe de France. J'essaie de faire mon boulot et c'est le sélectionneur qui fait les choix.»
«Thomas est un très bon joueur, il a un registre différent de celui de Blaise. C'est le futur de l'équipe de France, il représente l'avenir. C'est un joueur très fin techniquement, il est à l'aise dans les petits espaces, il est vif.»

La concurrence avec Mbappé en pointe

«La concurrence est importante pour continuer à avancer. Cela m'a servi toute ma carrière. Vous êtes les premiers à vouloir voir jouer Kyllian dans l'axe. Il est lui aussi l'avenir de l'équipe de France. J'essaie de faire mon boulot et c'est le sélectionneur qui fait les choix. Kyllian est à l'aise sur tout le front de l'attaque. Pour l'instant on est bien comme ça.»

La fatigue de fin de saison

«On est forcément fatigué de cette longue saison. Elle a été forte en émotion pour certains. Hugo et Mouss ont joué un match il y a trois, quatre jours seulement. Le fait d'avoir les vacances en ligne de mire va nous permettre de mettre un dernier coup de collier pour être à 200% et gagner ces deux matches qui sont très importants.»

La Turquie

«On va bien préparer ce match, on va commencer à étudier leur style et se plonger progressivement dedans. Il faut être concentré et prêt au coup d'envoi. Il devrait y avoir une ambiance bien chaude, on s'y attend, j'ai déjà joué en Turquie et j'ai toujours été impressionné par l'ambiance. Ça nous booste et me donne envie de me surpasser sur un plan personnel. Ce sera un gros match.»
Clément Pernia
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :