mesloub (walid) (L. Argueyrolles/L'Equipe)
Ligue 2 - 38e journée

Le Paris FC et Lens en play-offs, Lorient reste à quai, Sochaux se sauve, le Gazélec barragiste pour le maintien

Au terme d'une superbe 38e journée, la Ligue 2 version 2018-19 a rendu son verdict. Lens, éblouissant face à Orléans (5-2) et le Paris FC, solide face au Gazélec (1-0) disputeront les play-offs. Les Corses, eux, seront barragistes pour le maintien.

Le Paris FC et Lens en play-offs

Pour les deux équipes, il n'y avait pas de calculs à faire : il fallait l'emporter pour passer une soirée tranquille et rester à l'abri d'un retour de Lorient. Et c'est ce qu'elles ont fait, respectivement face au Gazélec (1-0) et Orléans (5-2). Pour les Parisiens, ce fut un peu plus dur. Malgré une forte possession, ils ont peiné pour se procurer des occasions de buts. Et c'est finalement Silas Wamangituka qui a profité d'un corner mal dégagé pour ouvrir la marque (1-0, 29e).

Du côté de Lens, les locaux ont dominé outrageusement la partie. Mais en dépit de la floppée d'occasions, que ce soit pour Gomis (1e), Cambon qui n'était pas loin de marquer contre son camp (9e), Ambrose (14e) et Mesloub (18e), les Sang et Or ont dû mettre de côté leur frustration avant de trouver la faille. Yannick Gomis s'est finalement offert un triplé face à son ancien club (1-0, 19e ; 3-1, 54e+2 ; 4-1, 52e) et Bellegarde a inscrit ses deuxième et troisième buts de la saison (2-0, 27e ; 5-1, 57e). Les réductions de l'écart d'Amine Talal (2-1, 36e) et de Damien Le Tallec (5-2, 84e) pour Orléans étaient anecdotique.

Le Paris FC recevra donc Lens pour débuter les play-offs. Le vainqueur se déplacera ensuite sur la pelouse de Troyes, qui a terminé à la troisième place. Enfin, celui qui l'emportera affrontera le 18e de Ligue 1.

Lorient, exploit manqué

Les Merlus n'avaient plus leur destin en main, et le miracle n'a pas eu lieu. Malgré la victoire des hommes de Landreau face au Havre (2-3), la très large victoire de Lens a accentué la différence de buts qui était déjà bien en faveur des Sang et Or. Les deux clubs terminent à égalité de points (63) mais le club nordiste compte onze buts de différence (+21 contre +10). Du côté de Lorient, les regrets seront bien là. D'autant que les Bretons, qui avaient ouvert le score par Pierre-Yves Hamel (0-1, 16e), ont été chahutés par un but de Bese (1-1, 37e) et ont eu le caractère nécessaire pour reprendre une première fois l'avantage grâce à Kamissoko (1-2, 45e+1). Puis une seconde fois grâce à Wissa (2-3, 74e) après un but de Ferhat (2-2, 73e). Cet échec annonce probablement un été mouvementé du côté du Moustoir. Mickaël Landreau est sur un siège éjectable, tandis que plusieurs joueurs de son effectif, comme Claude-Maurice et Hamel, sont convoités en Ligue 1.

Lire aussi :
- Monaco avance pour Claude-Maurice
- Nîmes vise Pierre-Yves Hamel

Sochaux s'en sort, le Gazélec barragiste, Béziers en héros déchu

Les Sochaliens ont vécu une ultime journée à l'image de leur saison : chaotique et indécise. Malgré l'ouverture du score précoce de Verdon (1-0, 11e), les hommes de Daf ont douté après la pause suite au but de Grange (1-1, 52e). Mais finalement, Bayala (2-1, 68e) puis Etoundi (3-1, 84e), ont libéré les supporters. Le club franc-comtois pointe donc à la 16e place et se sauve in extremis.

Un résultat qui a en revanche condamné un Béziers héroïque. Plusieurs fois cette saison, le club sudiste a surpris le monde de la Ligue 2 par son panache et sa fougue. Et l'espace d'un instant ce vendredi, les Bitterois ont pu croire à l'exploit. Les hommes de Chabert ont démarré pied au plancher et ont écrasé Nancy (3-0) grâce à des buts de Mostefa (3e), Rherras (12e) et Kanté (16e). Enfin, c'est le Gazélec, défait par le Paris FC, qui termine à la 18e place de barragiste. Les Corses affronteront donc Le Mans, 3e de National, pour se sauver en Ligue 2. - A.D.

Les résultats de la 38e journée
Le classement de Ligue 2


Réagissez à cet article
500 caractères max
ghys59 18 mai à 17:51

Maintenant, la bêtise sans nom des barrages. Si Le Paris FC ou Lens bat Troyes, il restera encore deux rencontres pour accéder à la ligue 1. Et terminera sur les rotules, avec, en cas d'accession, toute une stratégie à élaborer, des joueurs capables de jouer le maintien à recruter, tout en se séparant des éléments trop justes pour le niveau supérieur. Tout ça pour encaisser des recettes supplémentaires. Un beau fiasco, quand on songe à l'édition 2017/18...

ADS :