André Silva a marqué son 13e but en sélection. (Presse Sports)
L. nations

Le Portugal contrôle l'Italie grâce à André Silva pour son entrée en lice à la Ligue des nations

Auteur d'une belle prestation malgré un manque d'efficacité, le Portugal a maîtrisé une Italie en reconstruction ce lundi, pour son entrée en lice dans la Ligue des nations (1-0).

Le match : 1-0

Sorti en 8es de finale de la Coupe du monde par l'Uruguay, le Portugal, sans Cristiano Ronaldo, n'a pas manqué son entrée en lice dans la Ligue des nations. L'équipe de Fernando Santos a fait preuve de maîtrise, malgré un certain manque d'efficacité, pour dominer une équipe italienne en pleine reconstruction, à Lisbonne (1-0).
Le film du matchRésultats/Classements de la Ligue des nations
L'Italie n'a jamais trouvé son équilibre dans ce match, Roberto Mancini ayant changé neuf joueurs dans son onze de départ par rapport au nul contre la Pologne la semaine dernière (1-1). Le milieu italien a rapidement perdu le bras de fer, les Portugais prenant le contrôle du ballon. Pour sa première sélection, le latéral de la Spal Manuel Lazzari a sauvé la Nazionale en repoussant sur sa ligne une tentative de Bernardo Silva (27e), avant qu'un centre de Mario Rui dévié n'atterrisse sur la barre (32e).
Dominée, avec seulement 167 passes en première période, son pire total depuis deux ans, l'Italie a craqué en début de seconde période. Sur un gros rush de Bruma côté gauche, André Silva a confirmé son bon début de saison (voir par ailleurs, 48e). Bernardo Silva a manqué de doubler la mise d'une lourde frappe du pied gauche, mais s'est heurté à une parade de grande classe de Donnarumma de la main droite (54e). A l'aise en contre-attaque, le Portugal a verrouillé le jeu en attendant quelques ballons à exploiter, tandis que l'Italie n'a jamais su enflammer la rencontre. Donnarumma a sauvé une nouvelle balle de 2-0 devant Renato Sanches (85e), après une belle action de Gelson Martins, percutant dès son entrée en jeu.

Le joueur : André Silva tient sa revanche

Très critiqué en Italie après avoir été recruté à prix d'or (38M€) par l'AC Milan à l'été 2017 pour un rendement très faible, André Silva a pris sa revanche sur les fans italiens. En pleine renaissance avec le Séville FC (3 buts depuis le début de la saison de Liga), où il est prêté cette saison, l'attaquant de 22 ans a inscrit sont 13e but en 28 sélections. Après un bon enchaînement en première période (20e), il a marqué en début de seconde période d'une frappe placée du gauche, après un bon travail de Bruma côté gauche (48e). «Il a une période difficile, il a manqué de confiance mais c'est un très bon joueur», le défendait Nuno Gomes dans une interview à Tuttosport. Visiblement, la confiance est revenue.
Réagissez à cet article
500 caractères max