Dalman (en noir sur la photo) et ses équipes sont « dans une phase de collecte d'informations ». (P. Cziborra/Action Images/Reuters)
Sala

Le président de Cardiff City parle d'« anomalies » dans le transfert d'Emiliano Sala

Cinq jours après l'identification du corps d'Emiliano Sala, victime d'un accident d'avion le 21 janvier, le président de Cardiff City assure que le club gallois paiera son dû au FC Nantes si, et seulement si, il est « contractuellement obligé de le faire ».

Alors que le FC Nantes menace Cardiff de saisir la justice dans le cadre du transfert d'Emiliano Sala, le président du club gallois, Mehmet Dalman, répond mardi dans une interview à la BBC que « de nombreuses questions restent sans réponses » et défend sa décision de geler le paiement (17 millions d'euros, dont deux millions de bonus).
« Évidemment que nous les paierons si nous sommes contractuellement obligés de le faire. Nous sommes un club respectable, prévient Dalman. Mais si nous ne le sommes pas (obligés de payer) - et certaines anomalies vont dans ce sens -, vous pouvez vous attendre à ce qu'en tant que président et garant des intérêts du club, j'étudie la question [...]. C'est ce que nous sommes en train de faire. »
Le président de Cardiff City précise que le club gallois est « dans une phase de collecte d'informations » et qu'il rencontrera son homologue nantais lorsqu'il aura une idée claire des tenants et des aboutissants du dossier.
Réagissez à cet article
500 caractères max