(S.Mantey/L'Equipe)
CDF - Quarts

Le PSG, au petit trot, rejoint le dernier carré de Coupe de France

Pour son avant-dernier match pré-Ligue des champions, le Paris Saint-Germain n'a pas eu à forcer son talent, malgré des imprécisions, pour s'imposer face à Dijon en quart de finale de Coupe de France (6-1). Lautoa et Coulibaly contre leur camp, Mbappé, Silva et Sarabia (x2) ont marqué.

La leçon : Paris, roi du timing

2 buts dans les 5 premières minutes de chaque période et 3 dans les 5 dernières. Le PSG a été ce mercredi soir le roi du timing ! Paris n'aura eu besoin que de 47 secondes de jeu pour ouvrir le score. Sarabia écartait sur Bakker qui centrait fort, le ballon arrivait dans les pieds du défenseur dijonnais, Lautoa, qui marquait contre son camp... Le début de match était très dynamique et vivant, avec des actions des deux côtés. On assistait ensuite à une réaction rapide de Dijon avec l'égalisation de Chouiar (13e). Le joueur arrivé de Lens interceptait une passe d'Herrera puis filait vers le but. Pas attaqué, il se promènait dans la défense parisienne et enroulait parfaitement sa frappe vers le petit filet droit de Navas (13e).
Pablo Sarabia a marqué 6 buts en Coupe de France
C'est son quatrième but avec Dijon toutes compétitions confondues. Après ces réalisations de début de rencontre, le club de la capitale accélèrait et inscrivait son deuxième but en toute fin de première période par l'intermédiaire de Mbappé. Le premier du prodige français en Coupe de France, pour son premier match dans la compétition cette saison. Thiago Silva, de la tête, confirmait (50e) la supériorité parisienne, et Sarabia corsait encore un peu plus l'addition seulement 6 minutes plus tard (1-4, 56e). Le match se terminait avec deux nouvelles réalisations parisiennes grâce à Mbappé, qui voyait son tir dévié par Coulibaly (86e), buteur contre son camp. Le PSG aime décidément bien provoquer les buts, après ceux de Marçal face à l'OL et Lautoa en début de rencontre. Pablo Sarabia plantait enfin le sixième. Un chiffre symbolique, puisque ça fait 6 buts en Coupe de France pour l'Espagnol. Monsieur Coupe !

Le gagnant : Tuchel fait tourner et s'impose largement

Tous les voyants sont au vert pour le PSG à moins d'une semaine de Dortmund. Retour gagnant de Thiago Silva depuis sa gêne ressentie fin janvier. Et buteur en plus ! Cavani a été titulaire et tout près d'inscrire son 200e but également, à l'image de cette action de la 21e minute et ces deux ratés du numéro 9 parisien. Herrera a aussi pu retrouver du temps de jeu, même si fautif sur le premier but. Et à noter la première bonne titularisation de Bakker et la nouvelle apparition de Kouassi. Ainsi que la rentrée en jeu du prometteur Aouchiche. En somme, des changements qui donnent raison à Thomas Tuchel, tout en évitant les pépins physiques.

Le perdant : Dijon et ses ratés

Les buts de Lautoa et de Coulibaly contre leur camp en début et fin de rencontre sont à l'image de la soirée dijonnaise, marquée d'erreurs et de ratés... Dijon a pourtant résisté et ne s'est pas laissé faire en première période avant de craquer en seconde. Les Bourguignons se sont mêmes créés 2 occasions franches. Gâchées... Sur une erreur de Silva à la 41e, Cadiz partait seul au but mais son tir était trop croisé. Nouvelle opportunité manquée pour lui à la 45e où son tir s'envolait au-dessus des cages de Navas. Deuxième erreur fatale pour Dijon lors du deuxième but parisien, Amalfitano touchait le ballon en taclant Draxler, ballon qui atterrissait dans les pieds de Mbappé qui ouvrait son compteur en Coupe. Amalfitano ratait ensuite sa frappe (73e), tout comme Balmont en fin de rencontre. Symbolique d'une soirée compliquée. - J.P.

Toute l'actualité de la Coupe de France
Réagissez à cet article
500 caractères max
didier490 13 févr. à 8:58

Merci aux arbitres, commentateurs car il n'y a que le psg dans les conversations et images.

ouali30 12 févr. à 23:12

On pourra dire de c qu’on veut pour le Paris st il gagnerons tout les titres en France Avec le budget qu’il on il prive acheter les meilleurs joueurs mois je trouve ça injuste qu’on parle que sont les meilleurs

zizou 12 févr. à 21:25

Quel titre

ADS :