Soccer Football - Champions League Final - Real Madrid v Liverpool - NSC Olympic Stadium, Kiev, Ukraine - May 26, 2018   Real Madrid's Gareth Bale celebrates scoring their second goal    REUTERS/Hannah McKay (HANNAH MCKAY/Reuters)
Ligue des Champions - Finale

Le Real Madrid remporte la 13e Ligue des champions de son histoire face à Liverpool grâce à Gareth Bale et Karim Benzema

Après une première période sans but, et un Mohamed Salah sorti blessé, le Real Madrid et Liverpool nous ont offert un sacré spectacle après le repos. Dans une finale marquée par les deux boulettes grossières de Loris Karius, le but de Karim Benzema et le doublé de Gareth Bale dont un retourné légendaire (3-1). Le Real Madrid remporte sa 13e Ligue des champions, la troisième de suite pour Zidane et les siens.

Une première période sur un faux rythme

Une finale de Ligue des champions promet généralement du spectacle. Mais pas toujours. La première période n'était pas forcément celle qu'on attendait. Elle était surtout marquée par la sortie sur blessure de Mohamed Salah. Auteur d'une saison exceptionnelle à Liverpool, l'Egyptien était considéré comme la principale menace pour le Real, double tenant du titre. Seulement, au duel avec Sergio Ramos, il était victime d'une clé de bras et s'effondrait une première fois (25e). L'attaquant des Reds se relevait avant d'abdiquer quelques minutes plus tard. En pleurs, il devait alors laisser sa place à Adam Lallana (31e). Pourtant, Liverpool avait effectué une bonne entame, imposant un pressing intense sur les Madrilènes. L'ouverture du score n'était pas loin quand la frappe de Roberto Firmino, contrée par Sergio Ramos, revenait dans les pieds de Trent Alexander-Arnold côté droit, dont le tir était bien arrêté par un Keylor Navas vigilant (23e). À la blessure de Salah s'ajoutait celle de Daniel Carvajal (36e), qui cassait un peu plus le rythme de ce premier acte. À quelques semaines de la Coupe du monde, l'Espagnol sortait lui aussi en larmes (remplacé par Nacho).

Les notes du Real Madrid

Les notes de Liverpool

Le but gag de Benzema, la réponse de Mané : la léthargie a laissé place à la folie

Après un mauvais début de match, marqué par des imprécisions surprenantes, le Real Madrid prenait le dessus sur Liverpool. Loris Karius repoussait une tête de Cristiano Ronaldo, Karim Benzema avait bien suivi et pensait marquer, mais l'arbitre signalait une position de hors-jeu (43e). Le club espagnol se montrait un peu plus pressant : la reprise de Nacho passait à côté (45e) et la tentative lointaine de Benzema fuyait le cadre (45e+3). Au retour des vestiaires, la finale basculait enfin dans la folie. Alors qu'Isco venait de trouver la barre (48e), Karius commettait une erreur invraisemblable. Le portier allemand relançait de la main droite sans faire attention à Benzema. Le Français allongeait le pied droit et marquait dans le but vide dans la stupéfaction (1-0, 51e). Un but gag qui n'assommait pas Liverpool. Les Reds ne tardaient pas à réagir. Sur un corner, Dejan Lovren coupait le ballon de la tête et Sadio Mané prolongeait de près dans le but pour égaliser (1-1, 55e). Un réveil inattendu après un tel coup de massue. La première période semblait alors bien lointaine, l'absence de Salah était (presque) oubliée et le match avait enfin commencé. Et ce n'était pas terminé.

Vidéo : le résumé de Real Madrid - Liverpool

Gareth Bale offre sa treizième Ligue des champions au Real Madrid

À la 61e minute de jeu, Zinédine Zidane effectuait un premier changement. Alors qu'il montait en puissance après un début de match très décevant, Isco était remplacé par Gareth Bale. Il fallait attendre seulement 122 secondes pour voir le Gallois s'illustrer. Côté gauche, Marcelo ajustait un très bon centre vers le point de penalty, Bale était à la réception dos au but et envoyait un retourné acrobatique du pied gauche imparable (2-1, 64e). Exceptionnel. Le Real prenait encore les devants, Liverpool n'était pas loin de revenir mais la frappe de Mané heurtait le poteau (70e). Le seul espoir d'égaliser s'était envolé. Andrew Robertson revenait bien dans les pieds de Cristiano Ronaldo – décidément très discret – pour enlever la balle du break au Portugais (74e). Le héros de la soirée se nommait bien Bale, ce dernier se chargeait de valider le succès madrilène. Karius se trouait à nouveau, cette fois sur un tir lointain du Gallois qui s'offrait un doublé (3-1, 84e). Dejan Lovren l'empêchait même de marquer un troisième but quelques minutes plus tard en réalisant le tacle parfait (85e). La marche était trop haute pour Liverpool, pénalisé par la blessure de Salah et surtout les deux erreurs de son gardien. De son côté, le Real Madrid remporte la treizième Ligue des champions de son histoire. Une troisième d'affilée pour le club espagnol et Zinédine Zidane ! Une grande première depuis le triplé du Bayern Munich entre 1974 et 1976. Les Merengue sont plus que jamais sur le toit de l'Europe.
Clément Gavard
Réagissez à cet article
500 caractères max