le graet (noel) (V. Michel/L'Equipe)
Bleus

Le règlement de la liste des 23 de l'équipe de France

Didier Deschamps a mis fin au suspense jeudi soir en annonçant sa liste des 23 joueurs qui vont disputer le Mondial en Russie. FF.fr fait un point sur les derniers détails à connaître sur la liste annoncée et les possibles recours en cas de blessé(s).

L'heure fatidique est arrivée. Peu après 20h, au journal télévisé de TF1 ce soir, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a annoncé ce que toute la France attendait : la liste des 23 Bleus sélectionnés qui disputeront le Mondial en Russie dans un mois. Une liste qui permet de déceler les perdants et les gagnants du dernier rassemblement fin mars, voire même ceux qui ont pu faire leur retour dans le groupe France. Comme révélé par Didier Deschamps en conférence de presse le 15 mars dernier, il y a 23 joueurs dès le départ, plus une liste de suppléants. «Vous aurez la liste le 15 mai prochain. Je peux aller jusqu'à 35 noms, mais vous aurez les 23 dès le départ, et il y aura une liste de réservistes» avait ainsi indiqué le sélectionneur. Une décision finalement repoussée au 17 mai, dans la volonté de ne pas perturber les potentiels internationaux qui ont disputé la finale de la Ligue Europa mercredi à Lyon, remportée par l'Atlético de Madrid face à l'OM (3-0). «Je ne veux pas avoir d'influence la veille d'un match de ce niveau» expliquait le sélectionneur sur le site de la FFF. Les nations qualifiées pour le Mondial en Russie ont déjà remis à la FIFA une liste de 35 noms le 14 mai. Elles les réduiront à 23 le 4 juin prochain au plus tard.

Lire aussi : la liste des 23 de Deschamps avec Thauvin et Fekir
A la suite de l'annonce officielle, l'équipe de France pourra ensuite peaufiner sa préparation et affiner les derniers réglages lors des trois matches amicaux programmés avant le début de la Coupe du monde russe, le 14 juin prochain. Les Bleus affronteront successivement trois nations non qualifiées pour le Mondial : l'Irlande le 28 mai au Stade de France, puis l'Italie à l'Allianz Riviera de Nice le 1er juin, avant de terminer face aux Etats-Unis le 9 juin au Groupama Stadium, à Décines. Pour rappel, les Bleus disputeront leur premier match du Mondial contre l'Australie le samedi 16 juin du côté de Kazan. Ils se frotteront ensuite au Pérou le 21 juin à Iekaterinbourg, avant de défier le Danemark cinq jours plus tard au Stade Loujniki de Moscou.

Possibilité de joker médical

Comme lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil, Didier Deschamps pourra bénéficier d'un joker médical si un ou plusieurs joueurs, présents dans la liste, devaient déclarer forfait pour le tournoi. «Un joueur de la liste définitive ne pourra être remplacé que s'il a été gravement blessé et au plus tard 24 heures avant le coup d'envoi du premier match de son équipe. Les joueurs pouvant remplacer un joueur blessé ne doivent pas forcément faire partie de la liste des joueurs à libérer», stipule l'article 44 alinéa 8 du règlement de l'instance internationale du football pour cette Coupe du monde. Si la FIFA indique que le joker médical ne peut être utilisé que si la blessure d'un joueur est sérieuse et survenue de manière inopinée, elle peut se montrer conciliante. Il y a quatre ans, Rémy Cabella et Morgan Schneiderlin avaient remplacé respectivement Franck Ribéry et Clément Grenier seulement quelques jours avant le début de la compétition.
Joffrey Pointlane
Réagissez à cet article
500 caractères max