Bangoura se rappelle au bon souvenir de Nantes. (AFP)

Le renouveau de Nantes

Malmené par Lorient, Nantes a eu la chance de prendre les trois points à domicile (1-0). Le FCN, qui restait sur trois défaites de suite toutes compétitions confondues, revient à huit points du podium.

Le coup de pied dans la fourmilière de Michel Der Zakarian a eu l’effet escompté. Voulant «dégonfler les têtes» et «retrouver des valeurs oubliées», l’entraîneur de Nantes a écarté Veretout, Deaux ou encore Bessat de son nouveau 4-4-2 contre Lorient. Son équipe, humiliée par Nice le week-end dernier en Coupe (0-2), est repartie de l’avant grâce au soutien sans faille d’une bouillante Beaujoire (1-0). Le FCN, qui restait sur deux défaites de suite en L1, est à deux longueurs d’une quatrième place qu’elle aimerait s’offrir.

Heureusement, Riou est de retour

Avant leur déplacement à Paris, les Canaris ont une semaine pour bosser défensivement car ils ont vraiment souffert face aux Lorientais. Aliadière a failli pousser un ballon mal joué par Touré (10e), n’a pas cadré son intérieur du pied (24e) et s’est montré trop altruiste alors qu’il était seul devant le but (63e). De retour, Riou a gagné deux duels devant Sunu (64e) et Aboubakar (65e). Le portier nantais a aussi détourné un coup franc de Jouffre sur sa barre (91e).

Bangoura, successeur de Djordjevic ?

Si les centres de Bedoya ont été dangereux (3e, 32e), le salut est venu d’un joueur dont on parle beaucoup plus pour l’affaire qui entoure son transfert que pour ses performances sur le terrain : Ismaël Bangoura. Entré à la place de l’Américain à la 71e pour apporter plus de profondeur, il a bénéficié d’une déviation de la tête signée Djordjevic pour marquer le seul but du match du pied gauche (89e). A la recherche d’un successeur au Serbe, qui partira libre à la fin de son contrat en juin, le FCN a peut-être oublié un peu vite le Guinéen qui n'avait plus marqué depuis trois ans et demi en L1.